Test d'inhibition des colonies de fibroblastes

Définition 

Méthode de qui permet d'apprécier la compatibilité entre un donneur et un receveur sur le plan cellulaire.

Généralités 

Pour comprendre les deux méthodes qui permettent d'apprécier la compatibilité entre un donneur et un receveur il est nécessaire de posséder quelques notions d'immunité.Immunité est le mécanisme ayant pour but de prendre en charge la défense de l'organisme contre les éléments étrangers (et plus particulièrement les agents infectieux comme les bactéries, les virus ou les parasites) à cet organisme. L'immunité est constituée de deux types de système, l'immunité humorale et l'immunité cellulaire.

  • L'immunité humorale comporte des anticorps (immunoglobulines) et des compléments. Ce type d'immunité appelé immunité à médiation humorale se fait par voie sanguine et fait intervenir certains globules blancs en particulier les lymphocytes B qui se transforment en plasmocytes capables de fabriquer des anticorps. L'action de ces éléments se fait à distance de leur lieu de production.
  • L'immunité cellulaire associe les lymphocytes et les macrophages (variété de globules blancs capables d'absorber puis de détruire les particules directement après les avoir digéré). L'immunité à médiation cellulaire fait intervenir d'autres globules blancs et plus particulièrement des lymphocytes T qui agissent en faisant sécréter des substances de nature protéique, les cytokines capables d'exercer des propriétés cytotoxiques (détruisant les cellules). Ce type d'immunité comprend les réactions de rejet et de greffe, les réactions greffon contre hôte et celle d'hypersensibilité retardée.
  • Aucun commentaire pour "Test d'inhibition des colonies de fibroblastes"

    Commentez l'article "Test d'inhibition des colonies de fibroblastes"