Rétention d'urine

Latin : retinere : retenir.

Définition 

La rétention d'urine est l'incapacité qu'éprouve un individu à uriner malgré le fait que sa vessie soit pleine.

Généralités 

La rétention est l'accumulation d'un produit que celui-ci soit liquide, solide, ou gazeux, dans un conduit ou dans une cavité d'où il est destiné à être évacué. 

Le réservoir qui contient habituellement la lymphe est également désigné par le terme de rétention. Les individus affectés par la rétention d'urine sont appelés rétentionnistes.

Classification 

On distingue deux types de rétention d'urine :

  • La rétention d'urine aiguë : dans ce cas, la miction (c'est-à-dire le fait de vider sa vessie) est impossible, alors que l'envie d'uriner persiste. On constate la présence d'un globe, c'est-à-dire d'une vessie pleine. L'examen met en évidence un dôme palpable au-dessus du pubis. La cause de ce phénomène, est un obstacle sur l'urètre (canal allant de la vessie vers l'extérieur et permettant d'évacuer les urines). Dans le sexe masculin, ce sont les pathologies de la prostate qui sont en cause le plus fréquemment. Il peut s'agir également d'une anomalie de fonctionnement du système nerveux qui gère les commandes permettant l'évacuation des urines : on parle alors de rétention réflexe, dans les deux sexes. Chez la femme plus spécifiquement, il peut s'agir d'un trouble sphinctérien, nécessitant de la rééducation par kinésithérapie réflexogène.
  • La rétention d'urine incomplète et chronique : dans ce cas, il reste de l'urine dans la vessie après la miction ce qui entraîne la survenue progressive d'une distension vésicale altérant la fonction des reins.

Pour les autres types de rétention il faut retenir :

  • La rétention biliaire, qui correspond à l'accumulation de bile dans la vésicule biliaire, dont la cause est un obstacle situé dans les voies d'excrétion (d'élimination).
  • La rétention dentaire qui correspond à un arrêt d'évolution passagère ou définitive à l'intérieur de maxillaires (mâchoire supérieure ou inférieure) d'une ou plusieurs dents au cours de leur croissance.
  • La rétention chlorée correspond à la rétention à l'intérieur de l'organisme des ions (atome ayant gagné ou perdu un électron) chlore (Cl-) à cause d'une diminution de leur élimination rénale (par les reins).
  • La rétention placentaire est la rétention dans l'utérus après l'accouchement, et plus précisément la délivrance (expulsion du placenta) de parcelles de villosités du placenta, susceptibles d'empêcher le retour à la normale de l'utérus, c'est-à-dire son involution physiologique. Ce type d'infection est quelquefois source de métrorragies (saignement de l'utérus en dehors des règles).

1 commentaire pour "Rétention d'urine"

Portrait de ghislaine boissiere
J'aime 0

es ce que une constipation peu provoquer un globe médical ?

Commentez l'article "Rétention d'urine"