Pithiatisme, pithiatique

1

Définition 

Créé au début du XXème siècle par le neurologue français Joseph Babinski, peu employé actuellement, le terme pithiatisme traduit l'état anormal d'un individu présentant des troubles susceptibles d'être reproduits très exactement par la suggestion, et guérissables par la persuasion.

 

Généralités 

Ces troubles fonctionnels auraient une composante hystérique.
La névrose d'hystérie est une affection psychiatrique se caractérisant par des troubles du comportement dont le malade est conscient, mais qu'il ne peut dominer.
La névrose hystérique fait partie des névroses de transfert, ou psychonévroses (dont l'origine est liée à un conflit ancien, contrairement aux névroses dites actuelles, provoquées par un traumatisme récent ou une souffrance narcissique).

Le syndrome de Ganser, étudié par l'allemand Sigbert Ganser, se caractérise par un ensemble de symptômes présenté par certains enfants ayant une connotation ironique et s'observant dans certains troubles mentaux tels que le pithiatisme, la schizoïdie, l'hébéphrénie ou le puérilisme.

Le puérilisme (étudié par E. Dupré en 1901) est un ensemble de symptômes qui consiste en une réversion (retour à l'origine) de la personnalité et au cours duquel on constate un ensemble concordant et systématique de manifestations cognitives et expressives susceptibles de traduire un retour en arrière vers l'enfance. Les symptômes sont variés. Il est décrit classiquement une modification du goût, l'apparition de mimiques et d'un langage de type infantile. Le puérilisme s'observe essentiellement chez les individus ayant un profil hystériforme.

L'hébéphrénie est un terme utilisé par Kahibaum en 1863 et Hecker en 1871 (tiré du grec hêbê : puberté et phrên : intelligence). Il désigne les troubles mentaux qui surviennent au cours de la puberté et qui débutent par une propension à la mélancolie, des idées ambitieuses et de persécution à la fois et des mouvements de colère associés à de la violence pouvant aboutir relativement rapidement à une démence. L'hébéphrénie est le plus souvent considérée comme une forme clinique de la schizophrénie.

 

Aucun commentaire pour "Pithiatisme, pithiatique"

Commentez l'article "Pithiatisme, pithiatique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.