Pathomimie

Grec : pathos : souffrance et miméomaï : je simule.
1

Définition 

La pathomimie est l'imitation par un sujet des symptômes se rapportant à une maladie.

 

 

Généralités 

La pathomimie est un besoin morbide (maladif) de simuler, d'imiter une maladie en s'imposant des symptômes inventés. Ce syndrome a été étudié par Paul Bourget et Dieulafoy en 1908.

Autrement dit, une personne atteinte de pathomimie s'inflige et entretient des lésions qu'il se crée lui-même. Ces lésions peuvent être de toutes sortes :

  • abrasions cutanées (frottements intenses)
     
  • brûlures
     
  • hémorragies
     
  • abcès provoqués par des injections de produits caustiques, septiques
     
  • ingestions de médicaments parfois puissants (anticoagulant, hormone)

Ces patients fabriquent donc une pathologie et multiplient les examens médicaux allant jusqu'à subir des interventions chirurgicales pour accréditer l'existence d'une maladie.

 

Le syndrome de Münchhausen, d'après le baron du même nom (officier allemand du XVIIIe siècle, célèbre pour ses fabulations), est une forme de pathomimie.

La pathomimie est un état morbide voisin de la mythomanie, se caractérisant par le besoin de simuler une pathologie quelquefois même sans réel profit. Elle entre dans le cadre des maladies hypocondriaques délirantes.

Elle nécessite quelquefois une hospitalisation en urgence pour intoxication médicamenteuse, brûlure, ingestion de produits caustiques.

Les patiens relèvent le plus souvent d'un suivi psychothérapique, voire psychiatrique.

 

Aucun commentaire pour "Pathomimie"

Commentez l'article "Pathomimie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.