Cylindre urinaire, cylindrurie

Définition 

Agglutination de protéines de différentes origines (anciens globules rouges, anciens globules blancs et autres protéines) qui vont se rassembler sous la forme de petits cylindres microscopiques.

Classification 

On distingue :

  • Les cylindres amorphes, hyalins (ayant la transparence du verre), d'aspect gélatineux (colloïdes), cireux.
  • les cylindres constitués par des globules rouges, des globules blancs, graisseux, granuleux.

Ces cylindres sont susceptibles de traduire la présence d'une pathologie. Ainsi :

  • Les cylindres hématiques (contenant des globules rouges) indiquent une atteinte des glomérules.
  • Les cylindres leucocytaires (composés de globules blancs) traduisent une maladie inflammatoire.
  • Les cylindres hyalins n’ont pas une valeur diagnostique très importante. Ils peuvent se voir en l’absence de néphropathie (maladie du rein) mais généralement ils signent une inflammation des reins.
  • Les cylindres granuleux s’observent dans toutes les néphropathies.
  • Les cylindres graisseux s’observent dans le syndrome néphrotique : ensemble des symptômes (signes cliniques) qui accompagnent la glomérulonéphrite, ou maladie des reins se caractérisant par une atteinte des glomérules.
  • Les cylindres cireux de très gros volumes signent que les néphropathies avancées.

Aucun commentaire pour "Cylindre urinaire, cylindrurie"

Commentez l'article "Cylindre urinaire, cylindrurie"