Alopécie

Grec : alôpêx : renard (le renard présente quelquefois une maladie à l'origine de la chute de ces poils).

Définition 

L’alopécie est la diminution de la quantité de cheveux, ou de poils, pouvant aboutir à leur disparition.

Classification 

On distingue quatre variétés d'alopécies :

  • L'alopécie androgénétique héréditaire (appelée également alopécie séborrhéique, ou calvitie commune) est l'alopécie la plus fréquente, et touche environ 70 % des hommes. Elle se caractérise par une diminution progressive du volume des cheveux, remplacés par du duvet. Cette variété d'alopécie, due à un excès d'androgènes (hormones mâles), touche également les femmes au moment de la ménopause, ou à la suite d'un traitement par des androgènes. Elle commence au niveau des tempes, et à la couronne.
  • L'alopécie aiguë (appelée également alopécie non cicatricielle diffuse), correspond à la chute rapide d'une importante quantité de cheveux, due à :
    • Un stress.
    • Une intervention chirurgicale.
    • Un accouchement.
    • Une maladie générale.
    • La prise de médicaments comme les anticonvulsivants, des anticoagulants, des antithyroïdiens, des bêtabloquants, des anticancéreux, des hypocholestérolémiants (ayant pour but de faire chuter le taux de cholestérol dans le sang).
    • Une infection à répétition ou traînante, accompagnée d'une importante montée de fièvre comme dans la grippe, la scarlatine, ou une infection bronchique.
    • Des troubles hormonaux (modification du taux d'hormone thyroïdienne dans le sang, diabète) sont susceptibles d'être à l'origine d'une alopécie aiguë. Les cheveux n'effectuent plus leur pousse, et cela a pour conséquence une chute au bout de trois mois, liée au blocage de la synthèse des follicules pileux, ou à une cassure des tiges pilaires.
    • Les carences alimentaires importantes, sont également susceptibles d'entraîner des alopécies de ce type.
    • Le psoriasis occasionne quelquefois la perte de cheveux.
    • La carence en fer.
    • Le sida.
    • L'hypopituitarisme (fonctionnement insuffisant de l'hypophyse).
  • L'alopécie congénitale, très rare, peut être due soit à l'absence de racines des cheveux, soit à une anomalie de la constitution même du poil ou du cheveu. L'alopécie rencontrée dans le syndrome tricho-rhino-phalangien d'origine congénitale, associe une malformation typique de la face, des phalanges, et la présence de cheveux clairsemés et fragiles. Une autre maladie, l'incontinentia pigmenti ou syndrome de Bloch Sulzberger, faisant partie des génodermatoses (terme regroupant les maladies cutanées héréditaires), se caractérise par une alopécie et des anomalies touchant les dents, les ongles, le squelette, les yeux.
  • L'alopécie localisée ou alopécie non cicatricielle est représentée surtout par :
    • La pelade.
    • La teigne entraîne des plaques chauves circulaires associées à une desquamation (chute de petites écailles de peau) du cuir chevelu. Il persiste quelques zones recouvertes de cheveux cassants.
    • La radiothérapie.
    • Un lichen plan.
    • Un lupus érythémateux.
    • Une tumeur de la peau.
    • Une brûlure peut être à l'origine des lésions définitives du cuir chevelu.

Aucun commentaire pour "Alopécie"

Commentez l'article "Alopécie"