Personnalité

Définition 

Le terme de personnalité peut se définir comme la synthèse des éléments qui constituent la situation psychologique et mentale d'un individu. Cet ensemble d'éléments concoure à l'organisation, la conformation mentale d'une personne afin de lui donner une expression particulière, physionomie propre.

La personnalité ne concerne pas que l'abord psychologique. En effet, les éléments physiologiques et morphologiques d'un individu concourent à la conformation de la personnalité.

Pour les psychologues l'organisation dynamique de ces aspects coopère à la cohésion du moi représentant un autre aspect de la personnalité. En psychanalyse le moi est l'instance maintenant l’unité de la personnalité permettant ainsi l'adaptation au principe de réalité, la satisfaction partielle du principe de plaisir et le respect des interdits émanant du surmoi.

La personnalité se compose de traits (de caractères). Ainsi on parlera de personnalités se caractérisant par une certaine prodigalité (faisant des dépenses disproportionnées), stable, d'une personnalité de désordre, d'avarice, de réserve, d'expansivité (dont la communication se fait facilement avec autrui), etc.

Il est donc possible de définir la personnalité comme l'ensemble des traits qui caractérisent une personne dans son unité, sa singularité et sa permanence et ceci vis-à-vis de son entourage et de lui-même..

Les troubles de la personnalité sont le résultat, au final, d'une intensification, accentuation de l'un ou de plusieurs traits cités ci-dessus. Ceci peut être le résultat d'une situation due à une perturbation psychoaffective, un stress, un traumatisme susceptible d'aboutir à l'apparition d'une véritable pathologie psychologique.

Les tenants et les aboutissants de la personnalité font appel à des notions de psychanalyse, de  neurobiologie mais aussi et surtout de comportement. Les premières années de la vie sont sans doute essentielles à la compréhension de la personnalité d'un individu.

Il est essentiel de faire le distinguo entre la notion de troubles de la personnalité et celles de personnalité pathologique.

  • Les troubles de la personnalité sont le résultat d'altération de son unité, de son développement, du sentiment vague que l'on a chacun de son être représenté par les sensations conscientes provenant de son corps. Les phénomènes de dédoublement de la personnalité, d'altération du schéma corporel et de dépersonnalisation avec automatisme mental font partie des troubles de la personnalité. Les troubles de l'identité, quant à eux, sont la traduction de divers délires comme ceux de transformation, de négation, de délire mystique ou mégalomaniaque etc.). Les troubles du développement de la personnalité apparaissent essentiellement chez les personnes oligophrénes et les débiles mentaux. Toujours dans le cadre des troubles de la personnalité, les troubles de la personnalité cénesthésique se rencontrent le plus souvent au cours des états dépressifs, la mélancolie et chez les personnes obsessionnelles ainsi que dans le délire hypocondriaque.
  • Les personnalités pathologiques se caractérisent par la survenue d'état permanent avec déviation quantitative par rapport à la personnalité dite normale. Dans ce cas c'est le type de comportement et le style de conduite vitale qui est considérée comme anormal.

1) La personnalité limite ou borderline
La personnalité limite ou borderline comporte une organisation qui n'est pas suffisamment structurée à la limite des domaines de la névrose de la psychose ou de toute structure organisée. D'autre part la personnalité limite se caractérise par des perturbations relationnelles que ce soit dans le domaine affectif associé à une instabilité et à une composante anaclitique. La dépression anaclitique désigne l'ensemble des perturbations psychologique et physique voisines de la dépression survenant chez l'adulte et apparaissant progressivement chez l'enfant qui est séparé de sa mère après une période de relations normales durant les six premiers mois de la vie. La situation anaclitique désigne l'absence de soins maternels durant la première année . Celle-ci peut entraîner chez l'enfant la survenue de retards psychomoteurs, quelquefois importants, avec une symptomatologie dépressive et sans doute perturbations de la personnalité survenant alors chez l'adulte, durablement.
D'autres par la personnalité limite comporte une tendance à l'agressivité, à l'impulsivité et un sentiment intense et souvent permanent d'insatisfaction et d'ennui. Les patients sont menacés d'une éventuelle dépression et d'abandon ou de crises de dépersonnalisation avec névrose fluctuante.
Une des caractéristiques majeures de la personnalité borderline ou personnalité limite est son évolution qui est variable et le plus souvent transitoire. Chez certains patients cette évolution est malheureusement définitive aboutissant à une personnalité pathologique faisant suite à une exacerbation de certains traits qui viennent contrarier, s'opposer à une adaptation sociale souhaitable de l'individu. C'est le cas par exemple de certaines personnalité narcissique, paranoïaque ou obsessionnel entre autres.
La personnalité limite appelée également borderline est décrite généralement comme une instabilité stable. Elle a pour caractéristique essentielle des variations permanentes de l'humeur qui vont faire se succéder des colères soudaines, de la tristesse, des périodes de terreur et un sentiment de vide intérieur associé à une menace permanente de dépression.
Il s'agit de personnes, qui ne supportent généralement par la solitude et qui ont tendance à décrire autrui comme tout bon ou alors tout mauvais, en dépit d'une mésentente avec autrui.

2) La personnalité compulsive est une personnalité se caractérisant par une tendance à la rumination mentale, vérification et à la ritualisation de certaines activités. Le mot rituel signifie, dans le langage courant, habituel, coutumier. En termes de psychologie, le rituel est le terme utilisé le plus souvent dans le sens du rythme c'est-à-dire afin de désigner l'obsession (névrose obsessionnelle) de la vérification des choses répétition entre autres. Le terme rituel au sens rituel du coucher par exemple caractérise une succession de nécessité, de rites qui sont accomplis au moment du coucher. Un exemple du rituel est celui de la disposition de l'oreiller, l'ajustement des draps, la lecture d'un livre tous les soirs sinon le sommeil ne vient pas. Il s'agit de rituel ayant pour but de favoriser l'endormissement du sujet. Ce type de comportement s'observe de manière banale chez n'importe qui. Il se voit également chez l'enfant jeunes confronté, au moment de se coucher, à l'angoisse nocturne qui l'envahit progressivement et qui est dû au fait de se retrouver seul, peut être abandonné des parents.
La personnalité compulsive comporte certains éléments de la névrose obsessionnelle.

3) La personnalité antisociale constitue une forme de déviance sociale se caractérisant essentiellement par une instabilité, impulsivité, l'inadaptation avec possibilité de passage à l'acte. L' alcoolique, toxicomane présente une personnalité antisociale avec souvent d'ailleurs, l'apparition de crises d'agitation, de gestes suicidaires, d'actes illégaux de délinquance telle que le vagabondage, le vol, la prostitution, le trafic de drogue etc.

4) La personnalité dépendante présente les particularités suivantes (liste non exhaustive) :
Incapacité de prendre les décisions au moment utile, au quotidien, en ayant besoin d'être rassuré et éventuellement conseillé.

  • Être toujours d'accord avec les gens mêmes si l'on n'estime qu'on se trompe.
  • Laisser prendre par quelqu'un d'autre, les décisions essentielles de la vie.
  • Adopter des comportements pour se faire aimer des autres, par exemple en se portant volontaire pour faire des choses que les autres personnes ne veulent pas faire (désagréables, dévalorisantes).
  • Difficulté à mettre en place ou à envisager son avenir, avoir du mal à mettre en marche des projets à faire des choses.
  • Ne pas supporter la solitude et se sentir mal à l'aise, voire impuissant dans certains cas.
  • Se sentir réduire, annihilé, voire impuissant dans une relation avec un être aimé ou proche.
  • Faire preuve de catastrophisme avec crainte d'être abandonné.
  • Ne pas supporter d'être critiqué ou désapprouvé, blessé par quelqu'un d'autre.

5) La personnalité névrotique, selon certaines théories, désigne les personnalités suivantes : obsessionnelle (le terme anankastique est également utilisé pour désigner une personnalité obsessionnelle), hystérique, dépendante, d'évitement.

6) La personnalité passive-agressive, appelée quelquefois personnalité orale, se caractérise par la résistance aux demandes qui sont adressées au patient. Ceci est vrai en ce qui concerne le domaine professionnel et dans les relations sociales en général. Ce qui qualifie essentiellement une personnalité passive agressive est la perte de temps, l'inefficacité, les oublis à répétition, l'entêtement.

7) La personnalité sensitive est une variété de personnalité dont les composantes font à la fois partie de la personnalité psychasthénique se caractérisant par une insatisfaction globale, des scrupules, des doutes, une indécision, une tendance à l'introspection et à la fois partie de la personnalité paranoïaque se caractérisant par un orgueil démesuré, une certaine susceptibilité et une méfiance.
Au cours de la personnalité sensitive sont retrouvés des éléments de dépression avec une connotation d'asthénie et de tendance à l'hypocondrie. À cela s'associe une sensibilité avec hyperesthésie des contacts sociaux, une émotivité exagérée sans teinte émotionnelle et un sentiment d'échec social. L'histrionisme (le terme histrion désige un acteur comique) et la cénestopathie rentreraient pour certains spécialistes, également dans le cadre de la personnalité sensitive.

Aucun commentaire pour "Personnalité"

Commentez l'article "Personnalité"