Onglets principaux

Maladie de La Peyronie

Définition 

La maladie de la Peyronie est une perte d'élasticité des constituants de la verge, et particulièrement des corps caverneux. La présence de plusieurs nodules de consistance fibreuse dans les corps caverneux du pénis entraîne une déformation de la verge. C'est plus particulièrement l'albuginée (enveloppe) qui présente une infiltration scléreuse (à l'origine de la perte d'élasticité habituelle) qui est à l'origine de l'incurvation du sexe au moment de l'érection.

Épidémiologie 

Cette affection touche généralement les hommes après 40 ans.
La maladie de la Peyronie est quelquefois associée à la maladie de Dupuytren et à celle de Ledderhose.
La maladie de Dupuytren est souvent familiale. Touchant généralement les deux mains, elle se caractérise par une flexion irréductible de certains doigts, et s'installe progressivement à partir de 40 ans. Le plus fréquemment, ce sont l'annulaire et l'auriculaire qui sont touchés en premier. L'extension (l'allongement) des doigts est de plus en plus difficile au fur et mesure de l'aggravation des lésions. La rétraction de l'aponévrose (membrane de recouvrement) des tendons entraîne un raccourcissement de ceux-ci et oblige les doigts concernés à se plier en direction de la paume de la main. Les nodules fibreux durs accompagnant les brides de rétraction sont palpables sous la peau au début, et visible à l'œil nu à un stade avancé. La prise des objets est difficile voire impossible dans certains cas.La maladie de Ledderhose correspond a une induration de l'aponévrose moyenne de la plante des pieds suite à une infiltration de celle-ci par des nodules (petites protubérances) de consistance dure et fibreuse, situés en face des tendons fléchisseurs (permettant de fléchir le pied).

Historique 

Cette pathologie a été décrite en 1743 par la Peyronie.

Anatomie 

L'albuginée est l'enveloppe constituée de tissu conjonctif (contenant une grande quantité de protéines de soutien) de coloration blanche, de densité importante, entourant certains organes génitaux tels que le testicule, l'ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.

Aucun commentaire pour "Maladie de La Peyronie"

Commentez l'article "Maladie de La Peyronie"