Antimitotiques

Grec : anti : contre, néos : nouveau et plasis : formation.

Définition 

Le terme anticancéreux, antinéoplasique désigne  tout ce qui s'oppose  au cancer. Ce terme désigne également les médicaments possédant ces propriétés.

Le terme anti-carcinogénétique ou anti-carcinogénique désigne ce qui s'oppose à la formation de cancer.

Généralités 

Les cancers sont traités, soit par des médicaments, soit par une radiothérapie ou les deux à la fois.

Classification 

Il existe plusieurs sortes d'anticancéreux : 

Les médicaments cytotoxiques qui viennent à bout des cellules cancéreuses en les tuant. Ce type de médicaments est utilisé au cours de la chimiothérapie anticancéreuse.

Il s'agit de :

  • Produits synthétiques, d'antibiotiques qui dérivent de micro-organismes.
  • De molécules de nature végétale (alcaloïde de la pervenche entre autres). Leur action sur les cellules cancéreuses est la suivante :ils inhibent leur division, c'est-à-dire leur multiplication, ainsi que leur fonctionnement (métabolisme) aux différentes étapes du cycle de la mitose (division cellulaire). Malheureusement cette action s'exerce également sur les cellules saines, c'est-à-dire non cancéreuses, essentiellement les cellules du sang, et de la muqueuse digestive (couche de cellules recouvrant l'intérieur du tube digestif), ce qui explique leurs effets délétères (effets secondaires).

  Les médicaments cytotoxiques sont classés en :

  • Antimétabolites appelés également analogues structuraux. Ces molécules prennent la place de substances qui sont elles normales, puis bloquent le fonctionnement cellulaire normal, c'est-à-dire le métabolisme de la cellule.
  • Les intercalants. Ces médicaments  interviennent également sur l'acide désoxyribonucléique en modifiant sa structure. Le processus bloque les divisions cellulaires qui deviennent impossibles. Les anthracyclines sont des intercalants.
  • Les médicaments alkilants appelés également radiomimétiques. Ce type de médicaments agit comme des radiations ionisantes ce qui entraîne des lésions de l'ADN (acide désoxyribonucléique).
  • Les antifusoriaux appelés également antimitotiques sont des poisons du fuseau, c'est-à-dire du support permettant la migration des chromosomes, et leur répartition (dans chaque future cellule : cellules filles) au moment de la mitose. Appelé également fuseau achromatique, il s'agit de l'ensemble des fibres constituées de protéines qui, au cours d’une mitose ou d’une méiose, joignent les deux asters (extrémité du fuseau) et sur certaines desquelles se trouvent les chromosomes pour migrer à chacun des deux pôles.

Les hormones.

Les modificateurs de la réponse biologique (généralement au cours d'un processus immunitaire).

Aucun commentaire pour "Antimitotiques"

Commentez l'article "Antimitotiques"