Alimentation parentérale

Grec : para : à côté et entéron : intestin.

Définition 

Littéralement, parentéral signifie « qui a lieu à côté de l'intestin ». Ce terme est employé pour désigner l'introduction d'une substance dans l'organisme par une voie autre que digestive. Ce peut-être la voie intraveineuse, intramusculaire ou sous-cutanée. Classiquement, l'alimentation parentérale est soit complète, soit exclusive et sa durée est souvent brève, mais elle peut parfois s'étendre sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Généralités 

L'indication de l'utilisation de la voie parentérale est une dénutrition plus ou moins importante après intervention chirurgicale par exemple ou quelquefois au cours d'un cancer. Les grands brûlés ainsi que les personnes àgées nécessitent dans certains cas, une alimentation parentérale.Les indications d'une durée prolongée concernent tous les malades atteints de troubles gastroentérologiques et plus particulièrement ceux présentant des maladies de l'intestin grêle. La maladie de Crohn (inflammation importante de la muqueuse de l'intestin) nécessite ce type d'alimentation.L'alimentation parentérale ne doit pas être confondue avec l'alimentation entérale qui consiste à administrer des substances nutritives par voie digestive. On utilise également le terme de gavage pour désigner ce mode d'alimentation particulier.

Autres articles sur le sujet "Alimentation parentérale"

Aucun commentaire pour "Alimentation parentérale"

Commentez l'article "Alimentation parentérale"