La cacosmie est un terme qui désigne la modification du sens olfactif (perception des odeurs) conduisant les patients à aimer certaines odeurs désagréables ou fétides. Elle caractérise des individus ayant un profil hystérique ou psychotique.

La cacostomie qut à elle désigne le fait que certains malades exhalent des odeurs désagréables ou fétides.

Le terme de cacosmie ne doit pas être confondu avec celui de cacostomie (du grec kakos : mauvais et stoma : bouche), qui désigne une odeur désagréable provenant de la bouche quelle qu'en soit la cause c'est-à-dire éventuellement une inflammation des amygdales (amygdalite), une bronchite (inflammation des bronches avec ou pas infection), des troubles de fonctionnement du tube digestif, des caries dentaires et une sinusite (inflammation des sinus avec ou à infection).

La cacosmie subjective se rapporte à une certaine forme d'hallucination de l'odorat.

La cacosmie objective est le résultat de l'existence d'une affection des voies aériennes ou de l'appareil digestif supérieur (l'oesophage, la bouche), à l'origine d'une odeur désagréable pouvant être perçu par quelqu'un d'autre que par le malade lui-même. Cette mauvaise odeur que le patient exhale est qualifiée d'endogène car provenant de son organisme même.

Les chercheurs japonais ont mis au point un olfactomètre repris par les français qui permet de réaliser de détection d'odeurs à propos de quelques produits odorants purs. Ces produits une fois dilués selon plusieurs degrés sont soumis à une personne chez qui on veut tester la sensibilité olfactive. Ces différents produits présentent une odeur proche de celle que l'on connaît :

Le Scatole (SKA) correspondant à l'odeur de l'étable
Le Beta-phenylethyl alcool (PEA) : correspondant à l'odeur de la rose
Le Cyclotène (CYC) correspondant l'odeur du caramel
L'acide Isovalérique (IVA) correspondant à l'odeur du fromage
Le gamma-undecalactone (UND) : correspondant à l'odeur des fruits

Grâce à différentes concentrations de ces produits on arrive à distinguer les patients présentant une hyposmie (diminution de la perception des odeurs) et ceux correspondant à une anosmie (absence de perception des odeurs).

Entre les deux il y a une échelle comporte des concentrations par définition " normale " que l'on appelle 0. Les individus notés en dessous de 0 sont caractérisés d'hyper osmique (percevant plus des odeurs que la moyenne des individus en général), ils se situent dans l'échelle au-dessus du 0. Les individus caractérisés d'hyposmique quant à eux, ne perçoivent pas bien les odeurs.

Suivant La greffe de pancréas est-elle possible à partir de l'individu vivant ?

Aucun commentaire pour "La cacosmie...une histoire d'odeur"

Commentez l'article "La cacosmie...une histoire d'odeur"