La barbe contient une multitude de bactéries qui seraient capables de combattre l’antibiorésistance.

La barbe, tueuse de bactéries antibiorésistantes

Aujourd’hui, on en voit partout. Autrefois utilisée comme signe religieux ou par appartenance à une certaine caste de la société, la barbe a davantage, de nos jours, une fonction d’esthétisme. Mais elle est pourtant souvent décriée et fait l’objet de certaines critiques dont la principale est la propreté.

En effet, on reproche à la barbe de retenir certains déchets minuscules qui pourrissent et entraînent ainsi la prolifération des bactéries.
C’est vrai … mais loin d’être dangereuses, celles-ci pourraient au contraire être des alliées précieuses de notre immunité.

 

Des mutations génétiques dans notre barbe

Une étude effectuée par des chercheurs de l’Université UCL en Grande Bretagne a démontré que certaines bactéries présentes dans la barbe pouvaient en tuer d’autres résistantes aux antibiotiques.

Après avoir prélevé et analysé des échantillons de barbe sur 20 Londoniens, les chercheurs ont pu isoler et cultiver 100 souches de bactéries récupérées dans les barbes des volontaires.
Certaines de ces bactéries ont réussi à éradiquer d’autres souches de bactéries, dites antiobiorésistantes, après avoir été mises en contact.
La plus efficace a été baptisée Staphylococcus epidermidis et est capable de se débarrasser d’une souche particulièrement résistante d'E Coli.

D’après les scientifiques à l’origine de cette découverte, ce phénomène est le résultat de mutations génétiques des bactéries au sein même de la barbe. Le Dr Adam Robert explique : « Dans un environnement compétitif comme la barbe, où un grand nombre de bactéries cohabitent, celles-ci se battent pour obtenir des ressources nutritives et de l'espace. Donc certaines mutent afin de lutter plus efficacement contre les autres ».

 

Crédit photo : Portrait of long beard and mustache man - kantver - Fotolia.com

Suivant Appel des autorités sanitaires canadiennes suite à un cas de tuberculose

Aucun commentaire pour "La barbe, tueuse de bactéries antibiorésistantes"

Commentez l'article "La barbe, tueuse de bactéries antibiorésistantes"