Voir également insuffisance cardiaque, insuffisance aortique, insuffisance mitrale.

C'est une petite révolution dans le domaine de la cardiologie, une firme américaine a imaginé un nouveau moyen, semble-t-il prometteur, pour traiter l'insuffisance cardiaque.

Les chercheurs ont imaginé une sorte de petit sac constitué de filets, ayant une consistance élastique et permettant de diminuer les pressions des parois cardiaques, luttant du même coup contre la déformation des ventricules du cœur.

L'insuffisance cardiaque se caractérise par une diminution de plus en plus importante de la capacité de contraction du muscle cardiaque. Parallèlement, celui-ci se déforme et grossit tout en perdant de sa puissance.

L'idée est donc la suivante : l'entourer d'une sorte de gaine élastique qui va en quelque sorte compenser la perte son efficacité. Le CorCap Cardiac Support Device était né (c'est ainsi que des chercheurs de la firme Acorn ont baptisé ce filet).

Il a d'abord été essayé sur 300 malades qui souffraient d'une cardiopathie dilatée (augmentation de volume du cœur) s'accompagnant d'une insuffisance de la pompe cardiaque ) pour les spécialistes : (classe NYHA III IV) dont les deux tiers attendaient pour subir une intervention chirurgicale sur la valve mitrale (valve située entre l'oreillette gauche et le ventricule gauche). Le mauvais fonctionnement de cette valve entraîne une fuite de sang, autrement dit un remplissage supplémentaire du ventricule et, à la longue, un excès de sang à éjecter et donc progressivement une insuffisance cardiaque par épuisement musculaire du cœur.

La pose du filet a amélioré environ un quart des patients d'un des deux groupes constitués artificiellement par les chercheurs et seulement un peu plus d'un quart d'entre eux ont vu leur insuffisance cardiaque aggravée alors que dans l'autre groupe (non traité c'est-à-dire dont les patients n'avaient pas profité du petit filet cardiaque), la moitié des patients ont vu leur insuffisance cardiaque s'aggraver.

Les examens complémentaires permettent également de mettre en évidence un aspect plus normal de la forme du cœur, celui-ci passant de l'aspect elliptique à une forme beaucoup plus sphérique.

En conclusion, ce nouveau traitement cardiologique semble seulement améliorer, pour l'instant, la qualité de vie des patients présentant une insuffisance cardiaque modérée, c'est-à-dire ceux appartenant à la classe III.

Suivant Les sangsues, le retour... !

Aucun commentaire pour "Insuffisance cardiaque : un petit filet mignon…"

Commentez l'article "Insuffisance cardiaque : un petit filet mignon…"