Un dysfonctionnement de la glande thyroïde impacte tout l'organisme : les symptômes étant variés et apparaissant simultanément, de nombreux médecins vont les traiter séparément, passant à côté du principal problème.

Voici les 5 signes qui doivent vous faire suspecter un dérèglement de la thyroïde. 

Dysfonctionnement de la thyroide : les 5 signes qui doivent vous alerter

LE ROLE DE LA GLANDE THYROIDE

La glande thyroide secrète des hormones, appelées hormones thyroidiennes, qui jouent un rôle essentiel dans l'organisme puisqu'elles régulent notamment :

  • la circulation sanguine

  • la température du corps

  • la dépense énergétique cellulaire

  • le rythme cardiaque

  • la digestion

  • le fonctionnement du cerveau

On sait aujourd'hui que l'iode est un élément indispensable à la synthèse des hormones thyroïdiennes, dont la carence en bas âge entraîne des anomalies du développement appelées communément « crétinisme ».

 

LES CAUSES DE DYSFONCTIONNEMENT DE LA THYROIDE

La glande thyroïde peut fonctionner au ralenti (hypothyroïdie) ou au contraire elle peut fonctionner plus vite que la normale (hyperthyroïdie).

Les femmes sont 2 à 8 fois plus touchées que les hommes et le risque augmente avec l'âge.

Le fonctionnement de la thyroïde peut être perturbé par différentes causes :

  • des apports en iode insuffisants : en France, le sel est supplémenté en iode pour fournir les apports nécessaires aux populations vivant loin de la mer mais cela n'est pas totalement suffisant et l'exclusion des poissons, fruits de mer ou algues de l'alimentation se traduit souvent par un déficit chronique en iode

  • les médicaments comme la Cordarone (pour les troubles du rythme cardiaque) ou l'Interferon (pour soigner l'hépatite C) sont connus pour troubler le fonctionnement de la thyroïde. De manière générale, les médicaments qui contiennent de l'iode sont susceptibles de perturber le fonctionnement de la thyroïde, et le risque est d'autant plus fort qu'ils sont pris sur de longues périodes

  • chirurgie ou radiothérapie ayant endommagé la thyroïde

  • une maladie auto-immune peut détruire les tissus de la glande et engendrer une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie

  • 8 à 10% des femmes connaissent de manière transitoire des troubles de la thyroïde après un accouchement

  • une consommation excessive d'aliments (dits « goïtrogènes ») qui empêchent la thyroïde de capter l'iode comme :

    • les légumineuses

    • les pommes de terre

    • le choux

    • le brocoli

 

LES 5 SIGNES D'UN DEREGLEMENT DE LA THYROIDE

La thyroïde régulant différentes fonctions de l'organisme, son dérèglement engendra dIfférents troubles de manière simultanée,  touchant :

  • la régulation de la température corporelle : une frilosité anormale peut être le signe d'une hypothyroïdie et au contraire, des bouffées de chaleur et une transpiration importante seront le signe d'une hyperthyroïdie

  • le transit : il ralentit en cas d'hypothyroïdie et accélère en cas d'hyperthyroïdie. La constipation et la diarrhée ainsi qu'une variation de poids incohérente avec l'appétit peuvent donc être le signe d'un dérèglement

  • le rythme cardiaque : le cœur peut ralentir en cas d'hypothyroïdie et s'emballer en cas d'hyperthyroïdie, générant dans les deux cas un essoufflement anormal

  • perturbations du cycle menstruel

  • l'humeur : la nervosité, la dépression, l'irritabilité et les sautes d'humeur peuvent être des signes d'une perturbation thyroïdienne

 

LES SOLUTIONS

 

Les traitements hormonaux de la médecine moderne utilisés sont bioidentiques, c'est-à-dire que les hormones médicamenteuses sont des molécules identiques à celles naturellement produites dans l'organisme.

La médecine naturelle est pauvre en solutions, sauf en dehors d'une simple carence en iode qu'on peut combler en quelques mois avec de petites doses d'iode apportées quotidiennement.

Attention aux compléments alimentaires vendus pour ces troubles : quand ils ne sont pas efficaces ils sont souvent dangereux et peuvent dérégler la thyroïde encore plus !
Par exemple, une supplémentation excessive en iode en cas d'hypothyroïdie peut paradoxalement aggraver le déficit en hormones, au lieu de l'améliorer.

Avant de choisir votre moyen d'agir, assurez-vous d'avoir effectué tous les examens nécessaires et de disposer d'un diagnostic précis.

 

Crédit photo : Woman Gets Ultrasound Of The Thyroid From Doctor - Andrey Popov - Fotolia.com

Suivant La face cachée du chocolat noir

Aucun commentaire pour "Dysfonctionnement de la thyroide : les 5 signes qui doivent vous alerter"

Commentez l'article "Dysfonctionnement de la thyroide : les 5 signes qui doivent vous alerter"