Position latérale de sécurité

Cette position, appelée familièrement « en chien de fusil », permet de protéger une victime inconsciente d’un étouffement qui pourrait être provoqué par sa propre langue, par des vomissures, ou par l’accumulation de sang ou de mucosités dans sa gorge.

Il faut mettre une personne en position latérale de sécurité quand :

  • Elle est inconsciente ou somnolente avec le pouls perceptible
  • Sa bouche est remplie de sang, de mucosités, de salive (notamment après un choc sur le visage)
  • Elle vomit
    • Attention : une fois la victime en position latérale de sécurité, NE PAS RELÂCHER SA SURVEILLANCE JUSQU'A L’ARRIVÉE DES SECOURS.

Il ne faut pas mettre en position latérale de sécurité :

  • Un blessé qui est déjà sur le côté ou sur le ventre
  • Un blessé inconscient qui ne respire plus : il faut l’allonger sur le dos pour lui faire un massage cardiaque externe

 

Que faire ? 

Comment procéder ?

Avant de mettre la victime en position latérale de sécurité :

  1. si la zone est dangereuse, écarter d’abord le danger (aérer la pièce en cas d’asphyxie, couper le courant en cas d’électrisation, …) ou déplacer la victime en zone sécurisée
  2. en cas d’arrêt cardio-respiratoire, pratiquer un massage cardiaque externe, en cas de saignement important, stopper l'hémorragie
  3. libérer les voies respiratoires : desserrer ses vêtements, enlever cravate, foulard, ceinture, collier, appareil dentaires, chewing-gums, …
  4. prévenir ou faire prévenir les secours médicalisés

Mise en position latérale de sécurité
Il faut tourner la victime sur un côté

  • en cas de blessure, le côté blessé doit toujours être à terre

Pour mettre en position latérale de sécurité sur le côté droit

  1. s’agenouiller à droite de la victime, au niveau de sa taille
  2. saisir son bras droit et l’écarter à angle droit
  3. si possible, poser un vêtement plié entre l’épaule et la tête pour faire office de coussin
  4. prendre fermement la hanche et l’épaule gauches et faire pivoter la victime vers soi pour que son tronc soit perpendiculaire au sol.
    Attention : le tronc et le bassin doivent pivoter d’un seul bloc
  5. en tenant toujours la hanche gauche, plier le genou gauche pour qu’il appuie contre le sol et empêche la victime de rouler
  6. plier le bras gauche à 45° afin que le coude empêche le haut du corps de basculer
  7. faire basculer doucement la tête de la victime en arrière et entrouvrir sa bouche
  8. couvrir la victime

Pour mettre en position latérale de sécurité sur le côté gauche

  1. s’agenouiller à gauche de la victime, au niveau de sa taille
  2. saisir son bras gauche et l’écarter à angle droit
  3. si possible, poser un vêtement plié entre l’épaule et la tête pour faire office de coussin
  4. prendre fermement la hanche et l’épaule droites et faire pivoter la victime vers soi pour que son tronc soit perpendiculaire au sol.
    Attention : le tronc et le bassin doivent pivoter d’un seul bloc
  5. en tenant toujours la hanche droite, plier le genou droit pour qu’il appuie contre le sol et empêche la victime de rouler
  6. plier le bras droit à 45° afin que le coude empêche le haut du corps de basculer
  7. faire basculer doucement la tête de la victime en arrière et entrouvrir sa bouche
  8. couvrir la victime

ATTENTION : AVANT D’INTERVENIR, S’ASSURER QU’AUCUN DANGER NE MENACE PLUS NI LA VICTIME, NI VOUS-MEME

Cas particulier : en cas de suspicion de lésion au niveau des vertèbres
Il faut que 2 sauveteurs interviennent en même temps.
Pendant que le premier procède comme expliqué ci-dessus, le second s’occupe exclusivement de la tête et du cou de la victime. Il doit :

 

  1. s’agenouiller derrière la victime, dans le prolongement de son corps
  2. placer sa main qui est du côté du retournement (main droite si la victime doit être tournée vers la droite) sous le menton de la victime, et l’autre main sur la nuque
  3. maintenir la tête dans l’axe du corps jusqu’à la fin de la manœuvre

Les 2 sauveteurs doivent être parfaitement coordonnés pour procéder au retournement de la victime.

1 commentaire pour "Position latérale de sécurité"

Portrait de CAPSU
J'aime 0

Il est important de préciser que la PLS pour un blessé ne doit pas être effectuée SEUL mais à deux, afin qu'une personne se charge exclusivement de la tête. On entend dire que pour un blessé de la route on ne peut pas le bouger donc le mettre en PLS !
On en revient au "secourir ou laisser mourir" mais dans ce cas c'est bien laisser mourir !
Toute personne inconscience - qui respire d'elle-même bien sûr, doit être mise en position latérale de sécurité !
Didier BURGGRAEVE, président du CAPSU.

Commentez l'article "Position latérale de sécurité"

Exprimez vous !