Verrue (généralités)

Définition 

La verrue (en anglais wart) est une petite tumeur cutanée généralement bénigne et contagieuse, due à un virus du type papillomavirus (HPV), qui peut être inoculé et se caractérisant par l'accumulation d'une quantité plus ou moins importante de kératine, et de ce fait adoptant diverses configurations.

 

Généralités 

Le terme inoculé signifie introduire dans un organisme des microbes, ou une toxine pathogène, susceptibles d'engendrer une maladie (c'est le cas des germes pathogènes). La kératineest une protéine de nature fibreuse (relativement dure), représentant le principal composant de l'épiderme et des phanères, chez l’homme et les animaux. Les phanères sont : les cornes, les sabots, les ongles, les becs et les plumes, ainsi que les cheveux, et les poils, chez l'être humain.

Épidémiologie 

Une verrue est une excroissance épidermique d’origine virale, siégeant le plus souvent sur le visage, les mains, ou les pieds, extrêmement fréquente à travers la population planétaire.

Classification 

On distingue :

  • La verrue vulgaire, extrêmement répandue à l'intérieur de la population, la plus banale, particulièrement fréquente chez l'enfant et le jeune adulte, se caractérise par des petits reliefs en forme de dôme de la couche cornée, c'est-à-dire de la couche superficielle de la peau constituée de kératine (en anglais keratin). Ces élevures généralement sèches, de couleur grise, et de nature coûteuse, plus ou moins saillantes, soit isolées, soit groupées en placards, ressemblent à des petits mamelons dont la surface hyperkératosique (excès de kératine) est quelquefois sillonnée de fissures. Leur forme est variable, et elles siègent le plus souvent sur la face dorsale des mains et des pieds. Il est possible de les rencontrer également sur le visage et sur la plante des pieds. Enfin, elles semblent apparaître le plus souvent dans les régions soumises aux traumatismes, tels que les doigts, les coudes, les genoux.
  • La verrue plantaire de Dubreuilh (en anglais Plantar wart from Dubreuilh), est visible sur les zones d'appui du pied. Habituellement appelée verrue plantaire, elle peut prendre deux formes :
    • La forme habituelle, appelée myrmécie est une verrue légèrement saillante de forme arrondie dont les bords sont épais, durs, et secs. Cette variété de verrue, particulièrement douloureuse à la pression, est quelquefois confondue avec un durillon. Son évolution se fait vers une croissance en profondeur.
    • La deuxième forme, est constituée de petits grains qui semblent insérés à l'intérieur d'un anneau constitués d'une relative grande quantité de kératine de couleur tirant sur le blanc. Cette forme est moins douloureuse que la précédente. Assez souvent, les verrues plantaires sont transmises par l'intermédiaire des sols des piscines.
  • Les végétations vénériennes (condylomes génitaux), appelées également crêtes-de-coq, sont des petites tumeurs cutanées qui siègent au niveau de l’anus, ou des organes génitaux.
  • La verrue digitée est constituée de plusieurs verrues empilées les unes sur les autres, formant une sorte de doigt plus ou moins volumineux. Elle apparaît au niveau du cuir chevelu des adultes, où elle est reconnaissable grâce à sa forme en bouquets de chair.
  • La verrue acro-digitée est identique à la précédente, mais située sur les doigts.
  • La verrue filiforme est constituée d'un empilement de verrues dont le diamètre est relativement petit. Elle a une forme amincie et allongée. Elle se rencontre essentiellement au niveau du visage (paupières, lèvres), au milieu des poils de la barbe, et du cou. Chez certains patients, elle siège également sur les paupières et les lèvres.
  • La verrue papillomateuse se caractérise par un regroupement de verrues plus ou moins étalé, appelée également papillome verruqueux, elle siège au niveau du visage, ou du cuir chevelu, et repose sur une base relativement étranglée. L'autre caractéristique est son extrémité tirant sur le gris et généralement libre.
  • Les verrues planes juvéniles sont de petites papules (légèrement en relief) siégeant surtout sur le visage, la face antérieure du thorax (poitrine), le cou et le dos des mains. Leur caractéristique majeure est leur petite taille, et leur couleur bistre très caractéristique, ainsi que leur localisation.
  • Les verrues pigmentées sont plus précisément des naevi mélaniques tubéreux correspondant à des verrues qui apparaissent après la quarantaine plus particulièrement sur le tronc et le visage.
  • Les verrues séborrhéiques dont la couleur varie, allant du chamois clair ou noir, ne sont pas dues à une infection par papillomavirus, ou un autre virus. Ce type de verrue est particulièrement fréquente, et concerne essentiellement les individus dont l'âge dépasse 50 ans. Le plus souvent, elles sont multiples, et apparaissent surtout sur le dos, la poitrine, et le visage. La verrue séborrhéique, est susceptible d'adopter une forme bien délimitée dont la surface ressemble à du velours, et est légèrement rugueuse et parsemée de petits orifices correspondant à l'extrémité des canaux (dilatés), et délivrant le sébum. Ce dernier est une substance grasse qui recouvre la peau et qui est délivrée à partir des glandes sébacées.

Aucun commentaire pour "Verrue (généralités)"

Commentez l'article "Verrue (généralités)"