Syndrome de Lown-Ganong-Levine

Définition 

Le syndrome de Lown-Ganong-Levin (LGL) se caractérise par une voie accessoire qui relie l'oreillette au tissu hissien, court-circuitant le noeud auriculo-ventriculaire. À l'électrocardiogramme l'intervalle PR  est court comme dans le syndrome de Wolff-Parkinson-White mais le complexe QRS est normal. Les patients atteints du syndrome de LGL ont le même type d'arythmie que ceux concernés par le syndrome de Wolff-Parkinson-White. Leur traitement médical est identique.
Le syndrome de Lown-Ganong-Levin fait partie, comme le syndrome de Wolff-Parkinson-White, des tachycardies réciproques. Il s'agit de tachycardies paroxystiques régulières qui sont le résultat d'un circuit de réentrée qui utilise une voie accessoire.

Forum : discussions concernant "Syndrome de Lown-Ganong-Levine"

  • ... perdue! je l'ai fait au 3ème jour du cycle le 18/10/2008. gonadotrophine FSH: 5,0 mUI/ml (phase folliculaire:2-12) TSH: 4,86mUI/l ...
  • ... : 9.5 ng/ml 199.50mUI/L cycle menstruel : 1.3 à 25 - Gonadotrophine FSH plasmatique : 1.6mUI/ml follicul : 3.35 à 21.6 / pic : 5 à 21 / luteale : 1.11 à 14.0 - Gonadotrophine LH plasmatique : 0.6mUI/ml follicul : 2.40 à 6.60 / pic : 9 à ...
  • ... j'ai donc eu un traitement : scratching + piqûres de Gonadotrophine. Malgré le traitement, mes grossesses s'interrompent toutes a ...
Lancez une discussion sur le forum
Autres articles sur le sujet "Syndrome de Lown-Ganong-Levine"

Aucun commentaire pour "Syndrome de Lown-Ganong-Levine"

Commentez l'article "Syndrome de Lown-Ganong-Levine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.