Sténose isthmique

Définition 

La sténose isthmique est la diminution d’origine congénitale du calibre de l’aorte (la plus grosse artère partant du coeur et ayant pour rôle d’apporter du sang oxygéné à l’ensemble de l’organisme, par l’intermédiaire de ses branches terminales).

Ce rétrécissement empêche le passage normal du sang dans l’aorte. Il se situe le plus souvent au niveau du thorax. Il concerne donc la partie descendante de l’aorte thoracique, juste après la naissance des artères sous-clavières, destinées aux membres supérieurs.

Généralités 

La sténose isthmique est aussi appelée coarctation de l’aorte

Épidémiologie 

La coarctation aortique est plus fréquente chez l’homme que chez la femme (3 à 4 fois).

Classification 

Il existe plusieurs formes de coarctation aortique selon que la coarctation touche :

  • Uniquement l’aorte.
  • L’une ou l’autre des sous-clavières (artères irriguant les membres supérieurs).
  • L’aorte abdominale (segment de l’aorte se trouvant dans l’abdomen).

La diminution du calibre de l’aorte provoque :

  • Une augmentation de la pression artérielle dans toute la partie située avant la coarctation, c’est-à-dire au niveau du coeur.
  • Une diminution de la pression artérielle en aval de la coarctation (après celle-ci).

Ceci explique l’augmentation de la tension artérielle au niveau des membres supérieurs, qui sont irrigués par les artères naissant au niveau de l’aorte avant la coarctation (les artères sous-clavières qui irriguent les membres supérieurs), et la diminution de pression artérielle dans les membres inférieurs.

Le rétrécissement du calibre de l’aorte entraîne un souffle, qui est la traduction du passage difficile du sang à travers la coarctation. Ce souffle est un bruit anormal perceptible à l’auscultation par le cardiologue (souffle systolique d’éjection basal). 

Aucun commentaire pour "Sténose isthmique"

Commentez l'article "Sténose isthmique"