Régime dans l'insuffisance rénale aiguë

Définition 

Le régime dans l'insuffisance rénale aiguë nécessite un apport hydrique c'est-à-dire des boissons en quantité limitée. Le volume de cet apport liquidien est constitué par celui de la diurèse de la veille c'est-à-dire l'émission d'urine du jour précédent, plus les pertes insensibles et éventuellement les pertes anormales comme cela survient au cours de certaine diarrhée, de fistule et de vomissements. Voir la vidéo en 3D sur le rein et la formation de l'urine.

L'apport énergétique alimentaire doit assurer au minimum 30 kcal par kilogrammes par jour chez un adulte et jusqu'à 50 kcal par kilogrammes et par jour chez un enfant et un adolescent. Il s'agit d'une ration calorique généralement difficile à donner par voie orale c'est-à-dire par la bouche. En effet, le patient est le plus souvent atteint de nausées c'est la raison pour laquelle il a beaucoup de mal à absorber un quelconque aliment. D'autre part la quantité de liquide qui est autorisé est limités. Pour remédier à cela il est mis en place une sonde nasogastrique ou nasoduodénale enfin de permettre une alimentation convenable. Parfois une alimentation parentérale totale par voie intraveineuse est également utile.

L'apport en protéines, au cours de l'insuffisance rénale aiguë, se fera à la dose de 1 g par kilogrammes et par jour. En effet, au cours de cette pathologie néphrologique, le catabolisme des protéines c'est-à-dire l'utilisation des protéines par l'organisme et leur destruction est accru. De façon générale la ration protéinique doit être de 10 % de l'apport énergétique. Le lait, quand il n'est pas contre-indiqué et si besoin auquel on aura retiré le sel (laitages désodés) et en cas d’ oedèmes et les oeufs sont des sources de protéines intéressantes à utiliser car contenant en plus un grand nombre d'acides aminés essentiels.

En ce qui concerne les glucides et des lipides ces substances assurent l'essentiel des besoins caloriques de l'organisme. Étant donné que la quantité de liquide est limitée il faut apporter des aliments dont le pouvoir calorique est élevé. C'est le cas de la crème, du beurre, des boissons sucrées, du miel, de la confiture permettant d'atteindre jusqu'à 2000 kcal, quand cela est nécessaire.

Au cours de l'insuffisance rénale aiguë il faut éviter les aliments riches en potassium susceptibles d'entraîner une hyperkaliémie c'est-à-dire un taux de potassium trop élevé dans le sang. C'est le cas entre autres des jus de fruits.

Aucun commentaire pour "Régime dans l'insuffisance rénale aiguë"

Commentez l'article "Régime dans l'insuffisance rénale aiguë"