Réflexe d'allongement croisé

Définition 

Réflexe archaïque s'observant lors de l'examen neurologique du nouveau-né en allongeant une jambe de l'enfant tout en grattant la plante de son pied du même côté, l'autre jambe s'allonge alors et le pied vient au contact comme pour empêcher l'examinateur de continuer.

Généralités 

Les réflexes archaïques sont présents durant les premiers mois de la vie alors que le cortex (substance grise du cerveau) prend de plus en plus d'ampleur et joue son rôle dans la prise de décisions. Autrement dit, le cortex va venir inhiber de plus en plus ces réflexes archaïques.Le plus connu d'entre eux est le réflexe d'agrippement, appelé également « grasping ». Il s'obtient en stimulant la paume des mains et la plante des pieds.Le réflexe de Moro est déclenché par une brusque extension de la tête. Pour l'effectuer, l'examinateur soutient d'une main le dos et de l'autre la tête de l'enfant, puis il redresse brutalement la tête. L'enfant réagit d'abord en éloignant les bras de son corps, ensuite en ouvrant les mains, puis en faisant une flexion des avant-bras sur les bras. On appelle cela la manœuvre d'embrassement, elle se termine généralement par un cri. Ce réflexe doit être symétrique : il est asymétrique en présence d'une fracture de la clavicule ou d'une paralysie des nerfs allant dans le bras (plexus brachial) ou encore d'inflammation du bras. Cet examen se fait en dernier car il déclenche les pleurs de l'enfant. D'autres examens classiques comme la marche automatique, qui consiste à faire marcher le bébé, à lui faire enjamber un objet, n'ont pas de signification neurologique.A la naissance, un nouveau-né n'a pas encore complètement terminé la maturation de son cerveau. Les mouvements qu'il effectue sont en grande partie des automatismes, des réflexes archaïques qui seront modulés progressivement au fur et mesure que le cortex se développera.Ces mouvements archaïques ne sont pas l'élément essentiel de l'examen. Le cerveau, en train de se former, ne possède pas encore toutes les capacités pour effectuer convenablement des gestes précis. En dehors de poser un éventuel diagnostic neurologique, cet examen doit permettre de se rendre compte si le bébé rentre normalement en contact avec son environnement. Les mouvements du bébé, très maladroits au début de la vie, vont progressivement s'affiner grâce à l'arrivée du tonus musculaire, c'est-à-dire à mesure que l'enfant va acquérir plus de force musculaire mais aussi plus de précision.

Aucun commentaire pour "Réflexe d'allongement croisé"

Commentez l'article "Réflexe d'allongement croisé"