Organodynamisme

Définition 

Doctrine d'origine française n'ayant vraiment jamais entraîné l'adhésion de l'ensemble des psychiatres, basée essentiellement sur les notions de hiérarchie des niveaux et de dissolution (phylogenèse).

Généralités 

La hiérarchie appelée également suprématie, intègre la notion de développement à partir de fonction les plus anciennes (archaïques) coiffées par des fonctions plus récentes.Ce phénomène aurait une traduction physiologique au sein du système nerveux central sous la forme d'une sorte de pyramide dont la pointe serait le néocortex. Le néocortex est la partie la plus élaborée, la plus étendue et la plus récente de l'écorce cérébrale qui recouvre les faces latérales du cerveau (sur les côtés), contrairement au paléocortex qui lui est la partie de l'écorce cérébrale philogénétiquement la plus ancienne. En effet le paléocortex correspond aux zones olfactives (de l'odorat)correspondant rhinencéphale.Pour l'instant personne ne sait avec exactitude où se situe le niveau suprême c'est-à-dire la pointe de la pyramide.Pour Pavlov celui-ci se trouvait dans les lobes frontaux (partie du cerveau situé en avant du crâne) structures les plus hautes et la plus antérieures mais aussi les plus récentes.Certaines équipes de psychiatres estiment que le niveau supérieur réside à la partie médiane de l'encéphale, zone anatomique où ont lieu les régulations vitales c'est-à-dire le mésencéphale.

Historique 

Henry Ey (1900-1977) élabora cette doctrine.

Aucun commentaire pour "Organodynamisme"

Commentez l'article "Organodynamisme"