Maladie de Buerger

Grec : thrombos : caillot et angéion : vaisseau.

Définition 

Ensemble de symptômes touchant généralement les hommes jeunes, sémitique, résidant en Europe centrale et consommant des quantités trop importantes de tabac. Une des caractéristiques majeures de la maladie de Léo Buerger est l'atteinte des membres inférieurs.

Épidémiologie 

Ce sont avant tout les sujets sémites originaires d'Europe centrale (maladie génétique) et les gros fumeurs qui sont concernés par cette pathologie. En effet, le tabac possède la capacité d'entraîner des spasmes artériels (rétrécissement de la lumière des vaisseaux). Cette maladie rare frappe 1 fois sur 10 un homme de moins de 40 ans. Les artères intéressées sont les artères tibiale, pédieuse, radiale et cubitale, généralement pas de la même façon d'un côté et de l'autre (asymétrie).

Classification 

Le syndrome de Leriche correspond à l'ensemble des troubles dus à une thrombose c'est-à-dire une occlusion totale de la partie de l'aorte située dans l'abdomen (aorte abdominale) au moment où elle se divise en deux artères : des deux artères iliaques primitives.
La cause du syndrome de Leriche est le plus souvent un athérome (dépôt de corps gras) de la paroi de l'aorte ou vient se greffer un caillot de sang (thrombus) qui finit par boucher totalement le vaisseau, empêchant le passage sanguin.
L'évolution de la maladie se fait vers la création de néoaisseaux (nouveaux vaisseaux) permettant l'existence d'une circulation de suppléance qui se développe progressivement. Ce phénomène s'explique par le grossissement des vaisseaux voisins qui finissent par s'allonger s'entrecroiser et prendre le relais des vaisseaux défaillants, entre l'aorte située au-dessus de l'occlusion et les artères des membres inférieurs (iliaques). Ce phénomène permet d'éviter l'absence de vascularisation des tissus et donc de la gangrène consécutive. Mais ce phénomène est insuffisant pour assurer la vascularisation normale des tissus. Ceci entraîne apparition de douleurs qui surviennent dans les deux membres inférieurs au moment de la marche. À ceci s'associe une boiterie. Quand l'individu arrête de marcher les douleurs disparaissent puis réapparaissent dès la reprise de la marche ce qui entraîne à nouveau une boiterie. Dans ce contexte de pathologie circulatoire le terme exact, approprié, est, à la place boiterie : claudication intermittente.
Et autres symptômes apparaissant chez l'homme sont essentiellement une impuissance due à une insuffisance d'apport sanguin au niveau du phallus.
Le pronostic de cette maladie cardio-vasculaire est relativement bon. En effet, progressivement les douleurs, lors de la marche, s'estompent mais les patients masculins présentent des troubles de l'érection qui sont susceptibles de persister.
Le diagnostic de syndrome de Leriche se fait grâce à l'échographie et au doppler. Éventuellement une artériographie est une aortographie sont également utiles pour orienter ou poser le diagnostic.
Le syndrome de Leriche nécessite un traitement de remplacement en utilisant une prothèse synthétique en dacron ayant la forme d'un Y grec renversé.

2 commentaires pour "Maladie de Buerger"

Portrait de Morad Dziri
J'aime 0

j ai un ferer qu est atient de puis 4 mois auj son pousse va se caupe tout seul il a 2 faleneche atient et en atent qu il soi opere avec ilomedine je voudrer conetre un pue de la suite des evenement

Portrait de Morad Dziri
J'aime 0

j ai un ferer qu est atient de puis 4 mois auj son pousse va se caupe tout seul il a 2 faleneche atient et en atent qu il soi opere avec ilomedine je voudrer conetre un pue de la suite des evenement

Commentez l'article "Maladie de Buerger"