Maladie coronarienne

Définition 

La maladie coronarienne, également appelée maladie cardiaque, correspond au rétrécissement des artères du cœur, provoqué par l'athérosclérose.

Généralités 

En utilisant une échographie de haute résolution, c'est-à-dire une échographie particulièrement sensible, il est possible de détecter précocement, l'atteinte d'une coronaire (artère apportant le sang au myocarde, qui est le muscle cardiaque proprement dit), et ceci avant que le patient présente des symptômes d'angine de poitrine entre autres.

Il s' agit en fait, de mettre en évidence des lésions situées au niveau de l'intima, et de la média d'une ou de plusieurs artères coronaires, et de suivre la progression de la pathologie dans le temps. L'intima et la média, sont les deux des trois parois constituant une artère.

L' intima étant la plus interne, et la média étant située entre l'intima, et l'adventice elle-même en périphérie de l'artère. Il existe une autre technique, celle-ci plus invasive, appelée échographie endovasculaire, qui consiste grâce à une sonde de très haute fréquence, à visualiser l'intérieur des parois vasculaires. Cette méthode, donne des informations sur la plaque d'athérome (dépôts de graisses, et de protéines, à intérieur des artères). Elle est réservée pour l'instant à des services spécialisés en médecine cardio-vasculaire de pointe.

Anatomie 

Les artères coronaires, sont des artères responsables de l'oxygénation du muscle cardiaque (myocarde). Autrement dit, elles transportent le le sang oxygéné provenant de l'aorte (à la base de l'aorte à la sortie du ventricule gauche), vers le muscle cardiaque.

Il existe deux artères coronaires, leur naissance s'effectue en regard des valves aortiques, droite et gauche.

  • L'artère coronaire gauche, est constituée d'un tronc commun, qui se divise en deux parties :
    • L'artère interventriculaire antérieure.
    • L'artère circonflexe. Cette division est obtenue après le passage derrière le tronc de l'artère pulmonaire. L' artère coronaire gauche est le plus souvent très importante. Elle participe avant tout, à la nutrition de la plus grande partie du ventricule gauche. Chez certains patients c'est la coronaire droite, qui participe à l'irrigation de la partie inférieure du ventricule gauche. On considère dans ce cas, qu'elle est dominante.
  • L'artère coronaire droite, se situe à l'intérieur du sillon auriculo-ventriculaire tout d'abord, puis ensuite, se divise en artère rétro-ventriculaire et inter-ventriculaire postérieure. Cette division s'effectue après avoir donné les branches destinées au noeud sinusal, et au noeud auriculo-ventriculaire. Les noeuds, sont des zones cardiaques donnant naissance à un l'influx nerveux, permettant ainsi les battements des oreillettes, et des ventricules.

Aucun commentaire pour "Maladie coronarienne"

Commentez l'article "Maladie coronarienne"