Lipomatose épidurale

Définition 

La lipomatose épidurale est un excès de développement de masse de nature graisseuse, à l'intérieur du canal rachidien entre la dure-mère, et en périphérie le tissu osseux composant les vertèbres.

Anatomie 

Les méninges sont les trois membranes enveloppant le cerveau, et la moelle épinière.

De l'extérieur vers l'intérieur on distingue :

  • La dure-mère qui est directement au contact de l’os.
  • L'arachnoïde disposée en dessous de la dure-mère.
  • La pie-mère qui recouvre intimement la substance nerveuse proprement dite (cerveau, moelle épinière).

6 commentaires pour "Lipomatose épidurale"

Portrait de Petit renard
J'aime 0

j'ai une lipomatose qui est apparu à l'âge 60 ans très sévère, Myéloscanner qui montre une sténose sévère de L1 à L5, le chirurgien du Rachis m'a confirmé ne pouvoir rien faire ! 0ànoter que j'étais Médecin en exercice quand cela a commencé et je n'ai jamais pris de traitement corticoïdes! on m'a dit que c'était génétique ?

Portrait de Philippulus
J'aime 0

J'ai 63 ans et je souffre aussi de cette pathologie détectée par IRM il y a deux ans. Comme vous, je n'ai jamais été sous corticoïdes et les 4 (!) neurochirurgiens consultés m'ont dit que ce n'était pas de leur ressort. Mon médecin traitant n'avait jamais vu avant moi ce type de problème, et la neurologue de ville qui me suit en EMG itou...Il semble que cette pathologie soit très rare, et ce d'autant plus en l'absence de traitement corticoïdes.
Je me sens très démuni et ne sais pas quoi faire. J'aimerais correspondre et échanger avec vous sur ce sujet (symptômes, évolution, traitement).
Pour ce qui me concerne, la lipomatose, localisée en L3-L4, fait apparaître un rétrécissement canalaire à 5mm. Elle est apparue juste après une intervention en L4-L5 et L5-S1 (laminectomie), mais la chirurgienne qui m'a opéré il y a 3 ans refuse qu'il puisse y avoir un lien de cause à effet.
Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai un sentiment d'immense solitude dans cette affaire...

Portrait de Petit renard
J'aime 0

du fait que cette pathologie est assez exceptionnelle, il n'y a pas de réponse, la cause: multiplication des adipocytes dans le tissu arachnoïdien serait d’origine génétique (inscrite et ne se manifesterait qu'à partir de 60 ans, comme ce tissu qui entoure la moelle épinière et qui la nourrit (très vascularisé) une intervention est impossible et les cas où cela eu lieu(quelques publications) cela n'a pas été bénéfique, si vous êtes en surpoids, un amaigrissement pourrait améliorer les symptômes; autrement pas d'alternatives! désolé, en tant que retraité de Médecine Générale, mon cas est unique en 37 ans d'exercice, je suis comme vous je l'ai découvert à partir de 60 ans (avec une claudication lombaire d’installation progressive (périmètre de marche de 150 m)
effectivement une laminectomie ne peut être l’origine , c'est une coïncidence!

Portrait de Philippulus
J'aime 0

Bonjour Petit renard et merci de votre réponse.
Je ne suis pas en surpoids et jamais eu de traitement corticoïdes.
Depuis 2 ans que je galère avec cette affaire, c'est la première fois que j'entends parler d'origine génétique possible. Y a t-il eu identification du ou des gènes en cause ?
Par ailleurs j'ai trouvé sur la publication d'une thèse à propos de cas d'angiolipomes épiduraux (donc de lipomes fortement vascularisés) détectés et traités chirurgicalement à l'hôpital Hassan II de Fès (Maroc). Les 4 cas traités ne semblent pas avoir posé de gros problèmes d'intervention et le recouvrement des fonctions altérés a été très satisfaisant.
Si cela vous intéresse : http://scolarite.fmp-usmba.ac.ma/cdim/mediatheque/e_theses/139-08.pdf.
Vous parlez d'un périmètre de marche de 150m. Je n'en suis pas là. Je peux marcher (à plat) 1 ou 2 kms, mais c'est une contrainte douloureuse. Je suis sous traitement continuel tramadol + Gabapentine pour cause de douleurs quasi continuelles dans les deux jambes.
Ce que j'ai beaucoup de mal à admettre c'est d'entendre les neurochirurgiens dire c'est pas de mon ressort et puis c'est tout. Aucune piste de proposée, sauf 1 qui a parlé d'une consultation dans un centre de traitement de la douleur...à voir.

Portrait de Petit renard
J'aime 0

le problème évoqué d'angiolipomatose est différent de la lipomatose étagée de L1 à L5, ce sont des formations tumorales qui sont opérables, ce qui n’est pas le cas de la lipomatose qui est une prolifération d'adipocytes dans le tissu arachnoïdien et qui en fait parti, donc impossibilité d'extraction sinon d'asphyxier la moelle épinière ! quand à voir un centre antidouleur, il ne ferat pas mieux que le TT que vous avez déjà! pour l'origine génétique, c'est le neuro-chirurgien que j'ai consulté qui me l'a appris (clinique du rachis à Neuilly)! pas mieux, désolé!

Portrait de Petit renard
J'aime 0

le problème évoqué d'angiolipomatose est différent de la lipomatose étagée de L1 à L5, ce sont des formations tumorales qui sont opérables, ce qui n’est pas le cas de la lipomatose qui est une prolifération d'adipocytes dans le tissu arachnoïdien et qui en fait parti, donc impossibilité d'extraction sinon d'asphyxier la moelle épinière ! quand à voir un centre antidouleur, il ne ferat pas mieux que le TT que vous avez déjà! pour l'origine génétique, c'est le neuro-chirurgien que j'ai consulté qui me l'a appris (clinique du rachis à Neuilly)! pas mieux, désolé!

Commentez l'article "Lipomatose épidurale"