Capsule

Latin : capsula, : petite boîte.

Définition 

Une capsule désigne toutes les enveloppes.

Généralités 

Plus précisément il peut s'agir de l'enveloppe qui enrobe certaines bactéries conférant à celles-ci une protection contre les antigènes. L'enveloppe du virus se nomme capside.

La capsule en pharmacologie est une petite coque qui sert à la préparation des médicaments et qui est destinée à se dissoudre dans le tube digestif libérant ainsi le principe actif, c'est-à-dire ce que contient le médicament.

Dans l'organisme la capsule est une membrane de nature fibreuse (peu élastique), ou au contraire élastique, qui enveloppe une structure anatomique.

 

Classification 

On distingue plusieurs types de capsule :

  • La membrane conjonctive qui limite une glande, un organe, ou constitue la frontière entre deux organes. Ainsi le foie est recouvert par la capsule de Glisson, le globe oculaire est recouvert à l'arrière par la capsule de Tenon et le rein est limité par la capsule rénale.
  • La capsule interne est une zone constituée de substance blanche, située à l'intérieur du cerveau entre deux zones de substance grise délimitant ainsi les fibres motrices du faisceau pyramidal, qui est une voie nerveuse principale appartenant au système nerveux central (encéphale et moelle épinière). Il est constitué d'un groupement de fibres nerveuses possédant un trajet commun, et destinées à transporter les messages moteurs volontaires (influx nerveux permettant d'obtenir un mouvement, contrairement aux messages destinés à la perception des sensations).
  • La capsule articulaire s'insère autour des surfaces articulaires de deux os qui sont unis.
  • La capsule du cristallin est une membrane particulièrement fine et très élastique, enveloppant le cristallin lui-même et délimitant plusieurs espaces liquidiens.

Aucun commentaire pour "Capsule"

Commentez l'article "Capsule"