Avortement provoqué pour situation de détresse

Définition 

L'avortement pour situation de détresse se réalise en début de grossesse à condition que les deux parents puissent apporter des justifications de la situation. Il est également nécessaire de procéder à une demande d'information des risques médicaux auxquels la femme s'expose (risques encourus par l'avortement pour situation de détresse).

L'avortement provoqué, de façon générale comprend l'avortement provoqué pour motif thérapeutique et l'avortement pour situation de détresse.

L'avortement pour situation de détresse se pratique sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale. L'équipe de gynécologie obstétrique procède à une aspiration endo-utérine (de l'intérieur de l'utérus) en utilisant une canule ou une seringue. Dans ce cas il s'agit de la méthode Karman.

Moins souvent, à cause des risques de lésion de la muqueuse de l'utérus c'est-à-dire de la couche de cellules qui tapissent organe, il est également procédé un curetage.

L'aspiration est quelquefois remplacée par un traitement qui associe le mifépristone (RUe 486) et un dérivé des prostaglandines administrées 36 à 48 heures après la prise de mifépristone. Il est nécessaire de savoir que ces produits sont contre-indiqués si la patiente fume régulièrement ou s'il existe d'autres facteurs de risque cardio-vasculaire comme par exemple un excès de corps gras dans le sang (hyperlipidémie) ou un taux de sucre sanguin trop élevé (diabète).

À la suite une contraception est conseillée.

Aucun commentaire pour "Avortement provoqué pour situation de détresse"

Commentez l'article "Avortement provoqué pour situation de détresse"