Apolipoprotéine

Définition 

Forme sous laquelle les graisses (lipides) circulent dans le sang. Habituellement les graisses sont constituées de cholestérol et des triglycérides. Ces graisses sont fixées par des molécules protéiques que l'on appelle des apoprotéines constituant des complexes (association protéine plus cholestérol ou triglycéride) : les apolipoprotéines ou lipoprotéines.

En 1972 Alaupovic distinguait 8 variétés d'apolipoprotéines :

  • A l
  • A II
  • B
  • C l
  • C II
  • C III
  • D
  • E

Il semble exister une corrélation entre l'augmentation de l'apolipoprotéine E4 et le développement des cardiopathies ischémiques ainsi que celui de la maladie d'Alzheimer (voir la vidéo en 3D sur la maladie d'Alzheimer). Les cardiopathies ischémiques correspondent à une atteinte du cœur secondaire à une diminution de l'oxygénation des tissus à ce niveau suite à un apport sanguin insuffisant.

Les chylomicrons sont essentiellement constitués de triglycérides et représentent une forme transitoire (passagère) de lipide sanguin.

Pour certains scientifiques il existerait une relation étroite entre l'apolipoprotéine A et le HDL-cholestérol et entre l'apoprotéine B et le LDL-cholestérol. La quantité des apolipoprotéines E4 est abaissée quand il existe une insuffisance de fonctionnement des cellules hépatiques. Le cholestérol est une substance lipidique (de nature graisseuse) complexe présente dans les graisses d'origine animale et dans les huiles. Le cholestérol est à la fois issu des aliments et fabriqué directement par le foie, les intestins et les glandes corticosurrénales (glandes situées au-dessus de chaque rein). Il intervient dans la fabrication des hormones sexuelles, des corticostéroïdes comme la cortisone naturelle et des composants de la bile (acide biliaire). Le cholestérol est une association de protéines et de lipides (lipoprotéine) dont il existe deux types : les lipoprotéines de haute densité (HDL), dont le taux est situé entre 0,35 et 0,80 grammes par litre. Ce taux est abaissé chez les sujets menacés ou atteints d'athérosclérose (voir ci-dessous). Ces patients présentent au contraire un taux élevé de lipoprotéine de basse densité (LDL), dont le taux normal doit se situer au-dessous de 1,60 gramme par litre. Il semble qu'un taux de LDL élevé (par rapport au cholestérol total) soit en fait le facteur de risque d'athérosclérose le plus important, d'où le qualificatif de «bon cholestérol» qui est parfois donné aux HDL. Un taux élevé de LDL dans le plasma (partie liquide du sang) entraîne un risque accru de crises et de pathologies cardiaques.

Le dosage dans le sang des apolipoprotéines A et B est possible. Il permet d'avoir grossièrement le reflet de celui du taux de HDL et LDL cholestérol.

Voir également :
Athérosclérose

Aucun commentaire pour "Apolipoprotéine"

Commentez l'article "Apolipoprotéine"