Angiocardiopneumographie

Grec : angéion : vaisseau, kardia : cœur, pneumôn : poumon, graphein : inscrire.

Définition 

L'angiocardiopneumographie est un examen permettant l'enregistrement des radiographies du coeur et des poumons. Il permet de visualiser non seulement l'intérieur des cavités du coeur, mais également les gros vaisseaux du thorax, et les branches de l'artère pulmonaire.

La visualisation de ces différentes zones anatomiques est possible grâce à l'injection d'une substance opaque aux rayons X.

Historique 

L'angiocardiopneumographie a été utilisée pour la première fois en 1937 par Castellanos, Pereiras et Garcia, de La Havane.

Classification 

On distingue :

  • L'angiocardioscopie (en anglais angiocardioscopy) correspond à l'inspection directe des cavités cardiaques grâce à la pénétration d'un fibroscope spécial. Il s'agit d'une variété d'endoscope souple (système lumineux constitué de fibres de verre possédant la propriété de conduire les rayons lumineux) destiné à explorer certains conduits, certaines cavités du corps comme l'oesophage, les bronches, le duodénum, le canal cholédoque, le colon, la vessie.
  • L'angiopneumographie utilisée par Egas Moniz, Lopo de Carvalho et Almeida Lima en 1931 (terme tiré du grec angéion : vaisseau, pneumôn : poumon, graphein : inscrire - en anglais angiopneumography) n'est plus utilisée seule actuellement. En effet, cette radiographie des vaisseaux et des poumons (dans lesquels on injecte une substance opaque aux rayons X à l'aide d'une sonde introduite dans une veine du pli du coude, pénétrant ainsi jusqu'à la veine cave supérieure), est associée à l'angiocardiographie.

Aucun commentaire pour "Angiocardiopneumographie"

Commentez l'article "Angiocardiopneumographie"