Consommer de la viande rouge, est-ce si mauvais pour la santé ?

© Envato

La viande rouge est un aliment controversé qui suscite de nombreuses discussions sur ses effets sur la santé. Certains la considèrent comme une source importante de nutriments essentiels, tandis que d’autres la pointent du doigt comme étant responsable de divers problèmes de santé.

Dans cet article, nous allons examiner les bienfaits de la viande rouge pour la santé, les raisons pour lesquelles sa consommation peut être dangereuse, et enfin, comment compenser cette consommation pour éviter les déficits nutritionnels.

Les bienfaits de la viande rouge pour la santé

Bien que la viande rouge se trouve au centre des controverses nutritionnelles, ses bienfaits pour la santé ne peuvent être négligés.

Source de protéines de haute qualité

La viande rouge est une excellente source de protéines de haute qualité, contenant tous les acides aminés essentiels nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme.

Les protéines jouent un rôle vital dans la construction et la réparation des tissus, le maintien de la masse musculaire et la régulation des enzymes et des hormones.

Apport en nutriments essentiels

La viande rouge est riche en nutriments cruciaux tels que le fer, le zinc, le sélénium, les vitamines B12 et B6.

Le fer présent dans la viande rouge est mieux absorbé par le corps que le fer provenant de sources végétales, ce qui en fait une option importante pour les personnes susceptibles de souffrir d’anémie ferriprive.

Pour résumer, les bienfaits de la viande rouge sont les suivants :

  • Source de protéines complètes ;
  • Riche en fer, zinc, sélénium et vitamines B12 et B6.

Pourquoi la consommation de viande rouge est dangereuse pour la santé ?

Une consommation excessive de viande rouge peut être nuisible pour la santé. Les dernières recherchent tendent à croire que la consommation de viande pourrait provoquer des maladies.

Risque accru de maladies cardiovasculaires

Des études ont montré que la consommation excessive de viande rouge, en particulier de viande transformée telle que les charcuteries, est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires. Les graisses saturées et le cholestérol présents dans ces viandes peuvent contribuer à l’accumulation de plaque dans les artères, augmentant ainsi le risque d’hypertension et d’accidents vasculaires cérébraux.

Risque de cancer

La consommation régulière de viande rouge a été liée à un risque accru de certains types de cancer, notamment le cancer colorectal.

Les composés formés lors de la cuisson à haute température de la viande, tels que les amines hétérocycliques et les hydrocarbures aromatiques polycycliques, pourraient être responsables de cette association.

Par quoi compenser la consommation de viande rouge pour éviter le déficit ?

Une alimentation faible en viande est difficile à combler. En effet, le déficit protéique qui résulte d’un régime excluant les protéines animales nécessite le recours à d’autres sources de protéines.

Opter pour des alternatives à base de protéines végétales

Pour compenser la consommation de viande rouge, il est possible de se tourner vers des sources végétales de protéines telles que les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots), les noix et les graines. Ces aliments sont non seulement riches en protéines, mais également en fibres et en nutriments bénéfiques pour la santé.

@girardinclaire Pour réduire sa consommation de viande #fy #pourtoi #nourriture ♬ son original – claire

Privilégier les viandes maigres et la modération

Si l’on choisit de consommer de la viande rouge, il est essentiel de privilégier les coupes maigres et de limiter la quantité consommée.

Opter pour des morceaux moins gras peut réduire l’apport en graisses saturées et en cholestérol, contribuant ainsi à diminuer les risques potentiels pour la santé.

Voici des alternatives à la consommation de viande rouge :

  • Légumineuses : Lentilles, pois chiches, haricots (noirs, rouges, blancs, etc.), pois cassés, fèves.
  • Noix et graines : Amandes, noix de cajou, noix de pécan, noix du Brésil, graines de chia, graines de lin, graines de tournesol, graines de courge.
  • Tofu et tempeh.
  • Produits à base de soja : Lait de soja, yaourt de soja, edamame (fèves de soja immatures).
  • Protéines végétales transformées : Burgers végétaux, saucisses végétales, steaks végétaux
  • Produits à base de seitan : Seitan nature, seitan aromatisé (par exemple, saveur barbecue)
  • Protéines à base de céréales : Quinoa, épeautre.

La consommation de viande rouge peut apporter des avantages importants en termes de protéines et de nutriments essentiels, mais elle comporte également des risques potentiels pour la santé, notamment en termes de maladies cardiovasculaires et de cancer.

Pour tirer le meilleur parti de la viande rouge tout en évitant les déficits nutritionnels, il est essentiel de privilégier les coupes maigres et d’adopter une approche équilibrée en intégrant des sources de protéines végétales dans notre alimentation. Comme pour la plupart des choses dans la vie, la clé est la modération et la diversité alimentaire.