Soulager une crise de goutte : nos conseils pour en venir à bout

La goutte est une maladie articulaire chronique. En cause : un excès de l’acide urique présente dans le sang. La goutte est une forme de rhumatisme se manifestant par crise. Elle touche principalement les articulations des hommes à partir de 35 ans, ainsi que des femmes durant la ménopause. Cette pathologie, bien que douloureuse, peut être soulagée sans médicament. Nous vous dévoilons quelques astuces qui vous aideront à en calmer les symptômes.

Soignez et prévenez la crise de goutte grâce aux probiotiques

Associés à une alimentation saine, les probiotiques aideront à prévenir et à traiter les crises de goutte. La prise de ces compléments soulagera l’inflammation et aidera au processus de guérison. Chez Vulgaris-Médical, nous vous conseillons les probiotiques Yourbiology, des alliés utiles dans le traitement de maladies chroniques comme la goutte. Les probiotiques Probiology permettront aussi d’adopter un traitement de fond avec ou sans médicament. Enfin, nous vous invitons à consulter notre comparatif des meilleurs probiotiques.

>>> Essayer Yourbiology pendant 60 jours <<<

Comment reconnaître une crise de goutte ?

La crise de goutte commence généralement sur le gros orteil. Cette pathologie qui touche moins de 1% de la population est particulièrement douloureuse. La maladie chronique est un rhumatisme inflammatoire du à un taux d'acide urique anormalement élevé. Cette hyperuricémie, présente dans le sang, se manifeste lorsque le niveau d’acide dépasse les 360 µmol/L. La douleur se déclare suite à la formation de cristaux dans les articulations et les tissus mous qui les entourent. Plusieurs symptômes pourront confirmer votre diagnostic :

  • Une douleur est lancinante dans l’articulation malade
  • Un gonflement de la zone touchée
  • Une peau rougeâtre qui peut devenir violacée
  • Une chaleur émanant des tissus concernés

Dans la majorité des cas, la crise de goutte touche le gros orteil. D’autres articulations peuvent toutefois être concernées. L’inflammation peut se manifester sur la cheville, la main, le genou ou le coude.

Quelques facteurs risques à prendre en compte

Certains facteurs vous indiqueront vos possibilités de souffrir d’une crise de goutte. Si vous avez des antécédents familiaux de goutte, avez des signes de diabète ou souffrez d'hypertension artérielle, cette maladie a plus de risques de vous toucher. Elle est aussi fréquente chez les personnes souffrant d'obésité ou ayant des problèmes cardiovasculaires. Il est important de tenir compte de certains facteurs déclenchants. La crise peut être conséquente à :

  • Un port de chaussures inadaptées, provoquant un traumatisme local
  • Un stress physique et/ou psychique suite à une maladie ou à une situation angoissante
  • Une consommation excessive d’aliments riches en purines comme les sodas, l’alcool ou la viande rouge
  • Certains traitements médicaux favorisant l’apparition de troubles articulaires
  • Un défaut d’hydratation après à un jeûne prolongé ou à un effort intense

Les bonnes astuces pour soulager la crise sans médicaments

L’intensité des douleurs liées à une crise de goutte est insomniante. Elle rend aussi le mouvement inconfortable, ce qui limite la capacité du malade à marcher. Certains remèdes naturels aident à réduire le taux d’acide urique dans le sang.

>>> Découvrir Yourbiology pendant 60 jours <<<

Le vinaigre de cidre pour nettoyer les toxines

Réputé pour être un puissant alcalisant, le vinaigre de cidre aide à soulager les symptômes de la goutte. Vous vous demandez comment l’utiliser ? Il suffit de l’intégrer à vos aliments ou d’en diluer une cuillère dans un verre d’eau avant de le consommer. Ajoutez-y une cuillère de miel si la mixture est difficile à avaler. Le vinaigre de cidre va fluidifier le sang qui a épaissi sous l’effet des protéines. Une consommation régulière va aider l’organisme à éliminer les toxines accumulées dans les tissus et les articulations. Elle rétablira aussi l’équilibre acido-basique dans le corps.

Le gingembre, pour ses propriétés analgésiques

Le gingembre est un puissant analgésique naturel. C’est cette propriété qui est utilisée en traitement de la douleur dans les articulations. Ses propriétés antioxydantes et énergisantes aideront à réduire l’inflammation. Le gingembre peut être appliqué directement sur l’articulation malade, sous forme de pâte. Effectuez ce traitement 1 fois par jour jusqu’à ce que les symptômes disparaissent entièrement.

Le bicarbonate de soude, une excellente alternative à la colchicine

À l’instar du citron, le bicarbonate de soude peut être utilisé pour traiter la goutte. Le produit offre une excellente alternative à la colchicine. Versez une cuillère de cette poudre dans un verre d’eau et consommez cette préparation 3 fois par jour. Le bicarbonate de soude va réduire le taux d’acide urique dans le sang et calmer la douleur au niveau des articulations.

comment soigner une crise de goutte sans medicament

La perte de poids peut aider

Un excès de poids peut favoriser l’apparition de la goutte, car il est souvent associé à une augmentation de l'acide urique dans le corps. Il est toutefois déconseillé de commencer un régime inadapté ou trop brutal. Pour réduire les risques, la perte de poids doit être progressive et suivre les recommandations santé.

Les minéraux et les acides gras pour traiter les symptômes

Certains minéraux et acides gras sont recommandés pour aider au traitement des symptômes. Ils agissent aussi en prévention.

La prise de magnésium réduit la formation d’acide urique. Il est recommandé de boire suffisamment pour faciliter le processus. Les eaux minérales alcalines sont à privilégier pour leur apport en magnésium.

Une consommation suffisante d’omégas 3 est bénéfique pour la santé. Les acides gras vont aider l’organisme à lutter contre les inflammations à l’origine de la douleur. Limitez toutefois les sources marines d’oméga 3, qui contiennent de hauts niveaux de purines. Les sources végétales comme l’huile de noix, d’avocat, les graines de lin ou encore les graines de chia.

Comment faire baisser votre taux d’acide urique ?

L’approche la plus simple pour faire baisser le taux d’acide urique sans médicaments consiste à adopter de nouvelles habitudes alimentaires. Il suffit, pour cela, d’éviter les aliments riches en purine. Des mesures complémentaires contribueront aussi à traiter et/ou prévenir le problème en protégeant le foie et en réduisant la résistance à l’insuline.

>>> Essayer Yourbiology pendant 60 jours <<<

Prévenir plutôt que guérir

Votre taux d’acide urique est déjà élevé, mais vous n’avez pas encore ressenti de symptôme de goutte ? Limitez les repas arrosés au strict minimum pour prévenir la formation de cristaux dans le sang.

Privilégiez les aliments faibles en purine

Chez les personnes à risques, les sauces, les poissons gras, la charcuterie, les viandes, les abats et le gibier devront être consommés avec modération. La prévention passe par l’adoption d’une alimentation saine, voire à base de produits végétariens et équilibrés. Consommez régulièrement des aliments dont la teneur en purine est faible.

Cette habitude aidera à atténuer les symptômes de la maladie. Un régime riche en fruits, en légumes verts et en laitages allégés sera à privilégier. Intégrez également les fromages, les amandes, le thé, l’eau et le café à votre alimentation. Il est aussi possible de consommer des œufs, des céréales, du pain et des soupes, qui ne comptent qu’un nombre limité de cette molécule.

Consommez des aliments protecteurs

UCertains aliments agissent aussi comme des protecteurs contre la formation de cristaux dans l’organisme. Les produits laitiers faibles en matière grasse sont vos premiers alliés pour prévenir la goutte. Plus simple encore : consommez 3 repas équilibrés, en répartissant vos apports en lipides, en glucides et en protéines pour correspondre à vos besoins nutritionnels. En plus des produits laitiers allégés, les légumineuses et les céréales complètes sont réputées pour leur efficacité.

Prenez régulièrement de la vitamine C

Des études montrent qu’un apport en vitamine C peut protéger contre l’augmentation des taux d’acide urique. Cette vitamine jouerait ainsi un rôle protecteur qui reste à confirmer. Il est toutefois recommandé aux personnes souffrant de la goutte de consommer plus d’aliments riches en vitamine C. La papaye, le poivron rouge, l’orange, la fraise, le kiwi, la mangue, le brocoli, le pamplemousse… le choix est large !

Pensez à vous hydrater suffisamment

Une bonne hydratation peut aider à faire passer la crise de goutte. Pensez à boire entre 1,5 et 3 litres d’eau par jour pour rester hydraté. Privilégiez l’eau plate et l’eau gazeuse, à pH basique, qui aideront à supprimer l’acide en excès dans le sang. En plus d’améliorer la fonction rénale, une hydratation suffisante préservera les organes. Les boissons alcoolisées et la bière, même sans alcool, sont à proscrire. Ces boissons ne feront qu’accentuer l’inflammation et la douleur.

La crise de goutte est souvent la conséquence de mauvaises habitudes alimentaires ou de situations de stress physique et psychique. Les facteurs entrainant son apparition sont généralement graves, ce qui en fait une pathologie sensible. Le traitement de la goutte commence par une adaptation de l’alimentation et du mode d’hydratation. Si des astuces naturelles calmeront l’inflammation, n’hésitez pas à consulter un médecin si les symptômes sont graves. Le suivi de la crise de goutte devra faire l’objet d’un suivi particulier pour s’assurer qu’elle n’est pas liée à une maladie plus sérieuse.

>>> Découvrir Yourbiology pendant 60 jours <<<

Suivant Nos astuces pour préserver la santé de vos artères

Aucun commentaire pour "Soulager une crise de goutte : nos conseils pour en venir à bout"

Commentez l'article "Soulager une crise de goutte : nos conseils pour en venir à bout"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.