Hydatide

Grec :  hûdor : eau

Définition 

L'hydatide est le nom donné à l'état larvaire ou vésiculaire, d'un ténia échinocoque (Echinococcus granulosus), retrouvé chez l'homme.

Généralités 

Les hydatides se présentent sous la forme d'une vésicule, d'une sphère, dont le volume est plus ou moins important, et contenant un liquide d'apparence incolore, avec à l'intérieur le scolex (la tête du ver).

Classification 

On distingue :

  • L'hydatide séssile de Morgagni correspond, dans un autre contexte, aux vestiges du canal de Müller, se présentant sous la forme de kystes. Le canal de Müller est le nom des structures présentes chez l'embryon, qui vont donner les trompes et une partie du vagin. Ce vestige est inséré sur la tête de l'épididyme, ou sur un oviducte, autre nom de la trompe de Fallope, qui est la trompe allant de l'ovaire, jusqu'à l'utérus, et permettant le passage de l'ovule libéré par l'ovaire.
  • L'épididyme est l'organe cylindrique, situé derrière chaque testicule et s'étalant en "embrassant " celui-ci, faisant suite aux canaux efférents (qui sont des sortes de petits tubes sortant du testicule).
  • L'épididyme se prolonge par le canal déférent, ou canal spermatique, qui débouche dans l'urètre, canal destiné à évacuer à la fois les urines et le sperme.

Aucun commentaire pour "Hydatide"

Commentez l'article "Hydatide"