Le curcuma est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des zingibéracées originaire du sud de l’Asie. Celui que nous consommons provient des rhizomes de la plantes qui sont séchés puis réduits en poudre.

Il a de nombreuses propriétés : s'il est couramment utilisé dans la cuisine en tant qu’épice, conservateur et colorant, il est également utilisé dans le domaine de la santé et de la cosmétique.

Curcuma : l'épice miracle ?

Depuis les années 70, le curcuma a fait l’objet de nombreuses études scientifiques qui ont révélé ses vertus anti-inflammatoires et anti-oxydantes.

Des études sont en cours pour déterminer avec précision son utilité sur les cancers, la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaque et le sida.

VERTUS THÉRAPEUTIQUES DU CURCUMA

L’institut européen de physio-nutrition atteste que de récentes études ont démontré les vertus anti-inflammatoires et anti-rhumatismales du curcuma.

​​ACTION DU CURCUMA SUR LA SANTÉ
Les propriétés anti-oxydantes du curcuma proviennent de ses composés, les curcuminoïdes, constitués à 90% par la curcumine. 
Ce puissant antioxydant pourrait expliquer bon nombre de ses vertus : une étude américaine démontre que le curcuma se situe à la 5ème place parmi une liste de 1000 aliments les plus riches en antioxydants.
Ses vertus antioxydantes et anti-inflammatoires rendent le curcuma efficace contre de nombreuses pathologies :

  • L’OMS reconnaît ses effets sur les troubles digestifs :
    • maux d’estomac (principalement les brûlures d’estomac)
    • nausées
    • ballonnements 
    • diarrhée
    • fonction biliaire (le curcuma  stimule la sécrétion de bile)
    • ulcères gastro-duodénaux (grâce à ses propriétés antibactériennes, il aurait un effet protecteur sur la muqueuse gastrique, en éliminant la bactérie helicobacter pylori, principale cause d’ulcère gastrique)
    • perte d’appétit
  • Le curcuma permet la prévention de certains cancers :
    • cancer colorectal : grâce à son principal actif antioxydant, la curcumine. La faible incidence de cancers colorectaux en Inde semble être liée à la grande consommation de curcuma au quotidien.
    • cancers gastro-intestinaux
    • cancers du poumon : il a été démontré que la curcumine atténue l’inflammation pulmonaire et l’emphysème causés par le tabac chez les souris. Une seconde étude menée au Texas montre que la curcumine inhibe la cancérogenèse dans les poumons.​
  • Action du curcuma sur le cerveau, et contre la maladie d’Alzheimer :
    • Les chercheurs pensent que le curcuma pourrait jouer un rôle dans l’évolution de la maladie d’Alzheimer : en effet, des études américaines ont démontré que chez les animaux, la curcumine bloque l’accumulation des protéines amyloïdes, responsables des troubles cognitifs, dans le cerveau.
    • Un autre composé du curcuma, le turmérone, a des effets bénéfiques sur le développement cellulaire au niveau du cerveau. Des chercheurs de l’Institut de neurosciences et de médecine de Jülich (en Allemagne) ont réalisé des tests assez concluants sur des souris : ils ont injecté du turmérone dans le cerveau des souris, puis ils ont observé les résultats au scanner et ont constaté que les parties du cerveau impliquées dans la croissance des cellules sont devenues plus actives après l’injection. Les chercheurs suggèrent que le curcuma intervient dans la prolifération des neurones. Ils ont expliqué dans la revue scientifique Stem Cell Research and Therapy que "il est possible que les cellules du cerveau puissent se réparer plus rapidement sous l'effet du curcuma".
    • Une étude menée en Iran et publié en août 2014 a démontré qu'en cas de dépression grave, la prise de curcuma (associé à la piperine) associée à un traitement antidépresseur augmentait la réduction des symptômes  dépressifs (irritation troubles du sommeil, fatigue, anhédonie, difficultés de concentration, perte de motivation, ...). Il reste maintenant à découvrir si le curcuma seul suffit à soigner la dépression.
  • Autres indications du curcuma :
    • réduit les douleurs causées par des syndromes inflammatoires tels que l’arthrite rhumatoïde
    • aide à réduire le taux de cholestérol sanguin
    • soulage la toux
    • soulage  l’asthme
    • combat les calculs urinaires.
    • stimulerait les montées de lait chez la femme allaitante
    • soulage les règles douloureuses
    • soulage contre certaines affections de la peau comme l’eczéma ou la gale
    • facilite la cicatrisation lorsqu’il est utilisé comme emplâtre

COMMENT CONSOMMER LE CURCUMA

  • Le curcuma peut être consommé en poudre ajouté aux plats (voir plus bas, recette du carry)
  • Une cuillère à café dans du jus d’abricot est une délicieuse façon de le consommer.
  • Sous forme d’infusion : on trouve dans les herboristeries des rhizomes de curcuma à infuser.
  • Il existe également de l’extrait de curcuma.
  • Pour être mieux absorbé par l’organisme, le curcuma doit être associé à de l’huile, à du poivre ou à de l’ananas.

Certaines recherches préconisent une cuillère à café quotidienne de curcuma pour avoir un effet préventif.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
Il a été démontré que le curcuma avait des effets antiplaquettaires : il est donc fortement déconseillé de consommer de grandes quantités de curcuma lorsque l’on suit un traitement anticoagulant car cela pourrait engendrer des saignements abondants.

De manière générale, le curcuma n’est pas un médicament : il peut être utilisé en complément d’un traitement et avec l’avis d’un médecin.
Si les symptômes persistent il est préférable de consulter rapidement son médecin traitant. 

RECETTE DU CARRY DE POULET
Le carry est une préparation à base de tomates et d'épices qui peut se décliner avec de nombreuses viandes (ou poissons).
Nous avons choisi de vous donner la recette du carry de poulet, à vous de l'adapter selon vos goûts !

Carry de poulet
pour 6 personnes

  • 1 kg de blanc de poulet
  • 2 gros oignons
  • 6 gousses d’ail
  • 1 cuillerée à café de gingembre frais haché
  • 1 cuillerée à café de curcuma
  • 3 tomates bien mûres
  • thym
  • Huile d’olive
  • sel, poivre

Détailler le poulet en morceaux de 3 centimètres environ

Faire chauffer l’huile dans une marmite, y faire revenir le poulet puis réserverdns un plat

Émincer l’oignon finement, le faire revenir dans la même marmite que le poulet avec le gingembre haché et l’ail haché

Saler et poivrer

Ajouter le thym et le curcuma.

Concasser les tomates, et les mettre dans la marmite

Mélanger la préparation et laisser mijoter à feu moyen 10 minutes

Ajouter la viande et laisser mijoter 10 minutes supplémentaires

Mouiller avec un verre d’eau et laisser mijoter 1h à feu doux

Servir bien chaud accompagné de riz

Crédit photo :  Kurkuma - © Printemps - Fotolia.com

 

Suivant L'incroyable parcours d'une mère pour sauver son fils

5 commentaires pour "Curcuma : l'épice miracle ?"

Portrait de collectif.crec
J'aime 0

Faudrait arrêter les conneries en disant aux gens d'en consommer 1 à 2 cuillères à soupe / jour. J'ai cru bien faire pour soulager une tendinite d'essayer en commençant à dose plus petite d'une cuillère à café rase avec un peu de poivre et de cannelle ainsi que du gingembre. Résultat, j'ai développé au bout de qlqs jours une allergie et depuis je ne peux plus consommer d'épices sans avoir la langue irrité et la lèvre inférieur toute gonflée ! Ceci alors qu'avant ce traitement, j'en utilisait déjà par pincée et sans problèmes. Méfiez-vous du dosage, restez soft car après ce n'est pas facile une fois l'allergie installée.

Portrait de Sophie - Diététicienne
J'aime 0

cher collectif.crec

Les études précisent qu'une cuillerée à café de curcuma par jour suffit pour avoir un effet bénéfique sur la santé. 2 cuillerées à soupe me paraissent être une quantité importante.

En ce qui concerne l'allergie que vous avez développée, il peut malheureusement arriver que, lorsqu'on consomme régulièrement une quantité importante d'un aliment pendant une certaine période, une réaction allergique survienne. Cela peut être la cas pour les fruits exotiques par exemple, j'ai une patiente qui a développé une allergie aux fruits exotiques en consommant de l'ananas tous les jours alors qu'elle n'y était pas allergique.

Pour finir, le curcuma n'est pas un médicament, il s'agit simplement d'un complément aux médicament, il ne doit donc pas être utilisé comme tel.

Portrait de abderrazak1960
J'aime 0

merci pour le théme et surtout pour la recette, est-ce que la dose d'une cuillère à café par jour est pour une personne ou pour une recette familiale,?

Portrait de abderrazak1960
J'aime 0

je viens de lire votre réponse à collectif. crec et j'en conclus qu'une surdose peut avoir qq problémes, donc une cuillère à café suffit pour un repas familial

Portrait de Sophie - Diététicienne
J'aime 0

cher abderrazak1960,

La dose d'une cuillère à café est la dose journalière quotidienne recommandée pour une personne lorsque l'on prend le curcuma comme complément alimentaire pour bénéficier de ses vertus.

Sinon une cuillère à café dans une recette est la quantité pour assaisonner son plat. Cette quantité peut être modifiée selon les gouts.

Oui effectivement il peut exister un risque quant au surdosage de curcuma. Cependant les risques d'allergies sont extrêmement rares.

Commentez l'article "Curcuma : l'épice miracle ?"