Etat de choc

On parle d’état de choc quand l’organisme d’un individu ne parvient plus à assurer une circulation sanguine normale, ce qui provoque un effondrement de la tension artérielle et met en danger les organes vitaux (cœur, cerveau, reins, …).
L’état de choc peut être consécutif à de nombreuses pathologies : infarctus, accident vasculaire cérébral, hémorragie (interne ou externe), brûlure grave, déshydratation, traumatisme crânien, …

Degrés de gravité 

IL S’AGIT D’UNE URGENCE VITALE QUI NÉCESSITÉ L’APPEL DES SECOURS (SAMU, POMPIERS).

Signes 

  • pouls rapide
  • pâleur importante
  • respiration accélérée, irrégulière
  • coloration bleue des lèvres, des mains et des pieds (cyanose)
  • bruits à la respiration : gargouillis, sifflements

Que faire ? 

  • APPELER LES SECOURS (SAMU, POMPIERS)
  • Si la victime est consciente : l’allonger la victime sur le dos, à plat, jambes relevées
  • Si la victime est inconsciente : la mettre en position latérale de sécurité
  • En cas de besoin, pratiquer un massage cardiaque externe
  • En cas de déshydratation, donner de petites gorgées d’eau sucrée et salée, très souvent.

Si vous êtes isolé 

Dans tous les cas

  • prévenir immédiatement les secours
  • regagner dans les plus brefs délais un endroit accessible aux secours médicaux

En cas de déshydratation

  • allonger la victime
  • lui faire boire très souvent de petites gorgées d'eau salée et sucrée, ou d'eau mélangée à un sachet de sels de réhydratation

Aucun commentaire pour "Etat de choc"

Commentez l'article "Etat de choc"

Exprimez vous !