Yeux au plafond

Terme issu du latin oculus : oeil et gyro : je tourne.

De façon générale ce terme indique : qui fait tourner les yeux. Pour Grasset, le terme oculogyre désigne les centres, les nerfs et les muscles permettant la rotation du globe oculaire.

On parle de crise oculogyre en présence d'un spasme (contraction) des muscles rotateurs fixant les yeux le regard tourné vers le haut (yeux au plafond, crise de plafonnement ou d'anoblepsie).

Pathologie se rencontrant relativement fréquemment au cours des encéphalites (inflammation du système nerveux central compris dans la boîte crânienne) d'origine épidémique.
Les crises occulogyres se manifestent également au cours du saturnisme et plus particulièrement au cours de l'intoxication chronique.

Aucun commentaire pour "Yeux au plafond"

Commentez l'article "Yeux au plafond"