Trépanation, trépan

Terme issu du grec trupaô : je perce.

Acte chirurgical consistant pratiquer un orifice dans un os avec un outil appelé le trépan, avec un maillet ou à l’aide d’un autre instrument. L’une des trépanations les plus connues est celle de la boîte crânienne.

La trépanation s’effectue pour diverses raisons (liste non exhaustive) :

  • Au cours de l’hypotension intracrânienne, où elle est associée à une ponction qui permet d’injecter de l’air ou du sérum physiologique de façon à faire disparaître les symptômes de cette anomalie neurologique.
  • Pour pénétrer dans la boite crânienne, ce qui permet de retirer un corps étranger, d’évacuer un hématome, un abcès ou une tumeur.
  • Pour intervenir au niveau d’une mastoïde (os situé derrière l’oreille) et évacuer du pus.

Technique

Le but de la trépanation est d’obtenir de petits orifices dont le nombre est variable (de 1 à 3). L’instrument utilisé, le trépan, a une forme de vilebrequin. Quelquefois, le chirurgien utilise d’autres instruments (la gouge entre autres).
Il est parfois nécessaire, en cas de tumeur notamment, d’avoir recours à une ouverture plus grande. Dans ce cas, le chirurgien effectue un volet crânien à l’aide de plusieurs petits trous obtenus par une mèche et une perceuse chirurgicale. Ces orifices, disposés sous en forme de cercle, sont ensuite réunis en utilisant un fil extrêmement coupant permettant le sciage de l’os.

Aucun commentaire pour "Trépanation, trépan"

Commentez l'article "Trépanation, trépan"