Transfert passif de l’immunité

Définition 

Le transfert passif de l’immunité, est un test appelé également test de et Prausnitz Küstner, consiste en l’injection dans le derme (partie profonde de la peau, située sous l’épiderme, formée de tissu conjonctif, de vaisseaux, de nerfs et de follicules pileux) du sujet, une très petite quantité de sérum d'un sujet qui lui, est allergique.

 

Généralités 

Deux jours plus tard, on injecte exactement au même endroit, un peu de l’antigène auquel le sujet qui était allergique, est supposé être sensible.

Un antigène est une substance étrangère comme un microbe, une toxine, une substance organique susceptible d’induire, lors de son introduction dans un organisme animal, la formation d’anticorps spécifiques.

Dans ce cas il va apparaître une plaque érythémateuse (petite plaque d’allure rouge ou rose, légèrement surélevée), qui apparaît environ en 15 à 20 minutes plus tard.

Le test de Prausnitz Küstner ne détecte que les immunoglobulines de type E. Il n’est actuellement plus utilisé, en effet il présente un danger de transmission d’hépatite.

Aucun commentaire pour "Transfert passif de l’immunité"

Commentez l'article "Transfert passif de l’immunité"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.