Système nerveux végétatif (examen neurologique)

Définition 

La régulation de l'organisme (homéostasie) est sous la dépendance du système nerveux végétatif. Le trouble le plus fréquent apparait quand il existe un dysfonctionnement (mauvais fonctionnement) du système nerveux végétatif. Il s'agit del'hypotension orthostatique. Les autres perturbations se caractérisent par : une modification du rythme cardiaque et des variations en fonction de la respiration profonde, une perturbation de la manoeuvre de Valsalva, une perturbation des fonctions de la sudation, une modification des tests au froid et des perturbations de certains neuromédiateurs tels que la noradrénaline entre autres.

Les troubles du système nerveux végétatif peuvent provenir d'une atteinte du système nerveux central ou de celle du système nerveux périphérique.

Anatomie 

Appelé également système nerveux autonome, le système nerveux végétatif permet de réguler différentes fonctions automatiques de l’organisme (digestion, respiration, circulation artérielle et veineuse, pression artérielle, sécrétion et excrétion).

Les centres régulateurs du système nerveux végétatif sont situés dans la moelle épinière, le cerveau et le tronc cérébral (zone localisée entre le cerveau et la moelle épinière).

Ce système nerveux végétatif comprend :

  • Le système nerveux parasympathique : ralentissement général des organes, stimulation du système digestif. Il est associé à un neurotransmetteur : l’acétylcholine.
  • Le système nerveux sympathique (ou orthosympathique) correspond à la mise en état d’alerte de l’organisme et à la préparation à l’activité physique et intellectuelle (dilatation des bronches, accélération de l’activité cardiaque et respiratoire, dilatation des pupilles, augmentation de la sécrétion). Il est associé à l’activité de 2 neurotransmetteurs : l’adrénaline et la noradrénaline.

Aucun commentaire pour "Système nerveux végétatif (examen neurologique)"

Commentez l'article "Système nerveux végétatif (examen neurologique)"