Syndrome inflammatoire généralisé

Définition 

Le syndrome inflammatoire généralisé est le témoin d'une maladie organique, mais n'est spécifique d'aucune cause. Il s'agit d'un marqueur évolutif d'un grand nombre de pathologies.

 

Généralités 

Le syndrome inflammatoire généralisé comprend :

  • Une température corporelle supérieure à 38° centigrades, ou au contraire inférieure à 36° centigrades.
  • Une accélération du rythme cardiaque > à 90.
  • Une accélération du rythme respiratoire > à 20.
  • Une concentration en gaz carbonique dans le sang (les spécialistes parlent de pression en CO2) inférieure à 32 millimètres de mercure.
  • Un nombre de leucocytes (globules blancs) > 12 000, ou au contraire inférieur à 4000 par millimètre cube.
  • La présence de plus de 10 % d'une variété particulière de globules blancs (polynucléaires neutrophiles) n'ayant pas terminé leur maturation, et dont l'apparition est récente, en dehors d'autres causes, essentiellement une chimiothérapie (utilisation de médicaments pour lutter contre un cancer).

 

Historique 

Ce syndrome inflammatoire généralisé a été défini par un groupe d'experts d'Amérique du Nord en 1991.

Aucun commentaire pour "Syndrome inflammatoire généralisé"

Commentez l'article "Syndrome inflammatoire généralisé"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.