Syndrome du vestiaire

Définition 

Le syndrome du vestiaire, appelé autrefois dysmorphophobie génitale et actuellement dénommé BDD (Penile Body Dysmorphic Disorder), est un trouble de la dysmorphie corporelle pénienne, et un ensemble de symptômes caractérisant les réactions de certains hommes convaincus de posséder un pénis (verge) trop petit et pour lequel ils éprouvent un sentiment d'incomplétude, d'infériorité voire de gène ou de honte. C'est essentiellement dans les lieux publics où il est nécessaire de se déshabiller comme cela se conçoit dans les vestiaires, que le syndrome du vestiaire apparaît. Les douches publiques, les gymnases, les piscines sont ces lieux où certains individus sont persuadés de souffrir d'un sexe trop petit par rapport aux autres hommes.

Le syndrome du vestiaire engendre une certitude d'être plus mal loti que les autres et cela même sous les sous-vêtements. La petitesse supposée du sexe engendre chez ces patients une impression d'être exposé constamment à de la raillerie de la part des autres hommes et des femmes.

Il s'agit d'une perception anormale du corps qui est ici centré sur le pénis et qui traduit un trouble psychologique avec préoccupation trop importante, presque permanente qui s'explique par un manque d'estime et de confiance en soi. Pour ces individus qui ont du mal à s'aimer et à être aimés, tout est centré sur le pénis et ce trouble qui engendre des problèmes de sexualité, et aggravé durant certaines périodes, en particulier au cours du syndrome dépressif dont il constitue un symptôme.

Le syndrome du vestiaire ne doit pas être confondu avec les troubles concernant également le pénis mais survenant durant l'adolescence et qui se caractérise par l'absence de rumination permanente et de conviction négative.

La cause, s'il est possible d'en avancer une ou plusieurs, et sans doute la recherche au sein de la société, la surestimation croissante de la nécessité de performances sexuelles liée à la taille du pénis surtout en ce qui concerne l'obtention du plaisir chez la femme. Les films pornographiques ainsi que le manque d'information en ce qui concerne la taille réelle du pénis qui est d'environ 13 cm + ou - 4 cm au cours de l'érection (phallus) aggravent la survenue du syndrome du vestiaire. Signalons que la taille du sexe à l'état flacide (mou) est le plus souvent, chez la majorité des hommes, inférieur à 4 à 6 cm.

Aucun commentaire pour "Syndrome du vestiaire"

Commentez l'article "Syndrome du vestiaire"