Syndrome cérébral du lobe pariétal

Définition 

Le syndrome cérébral est un ensemble de symptômes dû à une lésion du lobe frontal du cerveau. 

Le lobe pariétal (lobe cérébral situé au-dessus du cerveau) est limité :

  • En avant par la fissure de Rolando.
  • En bas par la fissure sylvienne.
  • En arrière par la fissure pariéto-occipital.

Anatomie 

Le lobe pariétal comprend entre autres :

  • Une écorce sensitive, c'est-à-dire la pariétale ascendante, et les zones 3-1-2 de Brodmann, comprend la pariétale ascendante qui reçoit les sensations cutanées par l'intermédiaire des fibres nerveuses en provenance du thalamus. Elle reçoit également les sensations musculaires, tendineuses, et articulaires du côté opposé du corps. A l'opposé de l'écorce motrice, dont elle est séparée d'ailleurs par la scission d'Orlando, l'écorce sensitive n'a pas de réelle limite. Les spécialistes en neurobiologie, et en anatomie neurologique, considèrent que les projections des différentes parties de l'organisme se situent, au même niveau que celles de la motilité sur l'écorce motrice. La destruction du lobe pariétal d'un côté, entraîne l'apparition d'une anesthésie controlatérale généralement incomplète. L'irritation de l'écorce sensitive du lobe pariétal entraîne des paresthésies, et des sensations douloureuses du côté opposé du corps. Elles sont suivies quelquefois de crises d'épilepsie de type Bravais-Jackson avec aura de type sensitif.
  • Une zone psychosensorielle, qui est située en arrière de la pariétale ascendante, et qui constitue un centre complexe où les sensations sont élaborées et enregistrées, si l'on procède à des lésions de cette région on constate la survenue d'astéréognosie, c'est-à-dire d'une perte de la possibilité de reconnaître l'objet par le toucher. On constate également une hémiasomatognosie ou syndrome d'Anton-Babinski, avec perte de la conscience d'une moitié du corps faisant suite à une atteinte pariéto-temporale. Au niveau de la zone 39 et 40 de Brodmann, zone où sont enregistrés les mots écrits, les lésions de cette zone aboutissent à l'impossibilité d'écrire et de lire, c'est-à-dire d'agraphie et d'alexie.

                                                                                     

Aucun commentaire pour "Syndrome cérébral du lobe pariétal"

Commentez l'article "Syndrome cérébral du lobe pariétal"