Sueur (méthode de recueil pour le diagnostic de la mucoviscidose)

Définition 

La sueur est recueillie pour permettre le dosage des chlorures. Il s'agit d'une méthode pour diagnostiquer la mucoviscidose. Au cours de cette maladie la quantité de chlorure de sodium est trop important. Il peut être dosé dans la sueur du patient.

Pour les spécialistes en chimie le chlorure est un générique des sels ou esters de l’acide chlorhydrique et de certains dérivés renfermant du chlore. La sueur contient du chlorure de sodium (NaCl). Il s'agit, entre autres, du sel que l'on rajoute dans les aliments.

Le recueil de la sueur n'est pas facile. Il faut avant tout laisser la sueur s'évaporer et surtout éviter toute contamination de celle-ci en la manipulant (les mains doivent être très propres)

La sudation est obtenue au niveau de la surface de l'avant-bras ou de la cuisse qui a été préalablement lavée avec de l'eau distillée puis séchée soigneusement. Pour cela on utilise un compresse.

La méthode utilisée est la méthode utilisée est la iontophorèse. Deux électrodes sont disposées. La première à l'intérieur d'un gand qui est imprégné d'un acide dilué la deuxième dans un autre grand qui contient de la pilocarpine. Ceci a pour but de d'accroître le phénomène de transpiration.

Pour effectuer ce test il est nécessaire d'obtenir un courant de deux à quatre milliampères. Pour cela on utilise une pile ou une batterie. Une électrode est placée à la surface imprégnée de pilocarpine utilisée pour le recueil de la sueur. Il s'agit d'une méthode d'analyse par électrode il est également possible d'utiliser une méthode chimique pour doser les chlorures.

La quantité de sueur qui doit être recueillie est au minimum de 200 mg.

Normalement, la sueur contient moins de 40 mmol/l de chlore. On considère que le test est anormal au-delà de 60 mmol/l.

Ce test test doit être répété plusieurs fois si l'on a un doute c'est-à-dire quand le résultat se situe entre 40 et 60 mmol/l. En effet, il ne faut pas se tromper car ceci peut avoir des conséquences psychologiques importantes. D'autre part étant donné qu'il est nécessaire de mettre en place un procédé thérapeutique relativement lourd, ce test doit être sûr. C'est la raison pour laquelle il doit être effectué par un laboratoire spécialisé. Il faut donc deux tests pour affirmer le diagnostic de mucoviscidose.

Voir également :
Vidéo sur la peau et les glandes sudoripares

Aucun commentaire pour "Sueur (méthode de recueil pour le diagnostic de la mucoviscidose)"

Commentez l'article "Sueur (méthode de recueil pour le diagnostic de la mucoviscidose)"