Sperme (modification du)

Définition 

Les modifications du sperme sont liées à l'âge, mais pas toujours.

Chez un individu jeune et fertile, chaque éjaculation contient entre deux et 6 ml de spermes et chaque millilitre contient à peu près 60 à 150 millions de spermatozoïdes.
Chez un individu d'une cinquantaine d'années, normale c'est-à-dire en bonne santé, le nombre et la mobilité des spermatozoïdes sont réduites. Des études effectuées par les professeurs Georges David et Daniel Schwartz ont montré qu'à partir de 40 ans le nombre et la mobilité des spermatozoïdes se réduisent. Le pourcentage des formes normales également. Bien entendu cela varie en fonction de la santé de chaque individu.
En ce qui concerne les spermatozoïdes de garçons adolescents, ceux-ci ne sont pas, contrairement à ce qu'on pourrait le croire totalement normaux. En effet ils présentent certaines difformités dont le nombre a tendance à se réduire au fur et à mesure qu'on se rapproche de 25 ans.

Les vésicules séminales qui sont de petites poches mesurant cinq à 6 cm, sont situés derrière la vessie, au-dessus de la prostate est en dehors de chacune des ampoules déférentielles.
Le rôle des vésicules séminales n'est pas de fabriquer des spermatozoïdes ou de les contenir mais de sécréter, c'est-à-dire d'émettre un liquide, des substances qui contribuent à la formation du sperme c'est-à-dire le liquide qui contient les spermatozoïdes. Le produit fabriqué par les vésicules séminales est expulsé à l'intérieur du canal éjaculateur. Les deux canaux éjaculateurs s'abouchent dans l'urètre au niveau d'une petite saillie de forme ovoïde que l'on appelle veru montanum.
La prostate, elle également, sécrète une substance permettant de fluidifier le sperme.

Quand les spermatozoïdes ont quitté les tubes séminifères (zone de leur fabrication située à l'intérieur des testicules) ils doivent parcourir les épididymes puis les canaux déférents et leurs ampoules. À l'intérieur des canaux éjaculateurs ils rencontrent les sécrétions dont nous venons de parler c'est-à-dire celles des vésicules séminales. Ils arrivent ensuite dans la partie initiale de l'urètre où les spermatozoïdes continuent  à être dilué dans les sécrétions de la prostate.
Ils sont finalement chassés à l'extérieur de l'urètre au moment de l'éjaculation par l'intermédiaire du méat (orifice) urétral.

Néanmoins le transport des spermatozoïdes se fait sous l'égide d'une hormone : la testostérone. Sans testostérone ou bien quand la sécrétion de cette hormone est diminuée, on constate une atrophie et une interruption des sécrétions des sucs c'est-à-dire des substances liquides provenant des vésicules séminales et de la prostate. En l'occurrence l'ensemble de l'appareil génital masculin s'atrophie se dessècheet s'engourdit.

Aucun commentaire pour "Sperme (modification du)"

Commentez l'article "Sperme (modification du)"