Soigner le mal par le mal

A un certain âge ou si l'on préfère à un âge certain c'est-à-dire environ 40 ans, les femmes commencent à perdre la souplesse des tissus qui composent leur utérus. Les conséquences seront entre autres, l'apparition de fibromes utérins.

Le fibrome utérin appelé également fibromyome utérin, léiomyome utérin ou myome utérin est une tumeur bénigne qui se développe à partir du muscle utérin. Cette pathologie a tendance à apparaître plus fréquemment chez les femmes de 40 à 50 ans ainsi que chez les femmes noires. On distingue différents types de fibrome utérin. Ils peuvent siéger au niveau du col, de l'isthme ou du corps de l'utérus. Ils sont dit sessiles quand leur base (partie avec laquelle il est en contact avec utérus) est large, et pédiculés quand leur base est fine. C'est ainsi que l'on parle de:

fibromes interstitiels, situés dans l'épaisseur du muscle de l'utérus
fibromes qui saillent dans la cavité abdominale
fibromes apparaissant en relief dans la cavité utérine

Les symptômes dus aux fibromes sont :

des ménorragies (règles de plus en plus abondantes)
des métrorragies (saignements entre les règles)
des douleurs utérines
une impression de poids dans le bas-ventre
une augmentation de volume de l'abdomen
dans 10 % des cas, aucun symptôme

À Paris, et plus précisément à l'hôpital Lariboisière, des médecins ont réussi à mettre au point une technique qui permet d'éliminer la tumeur sans avoir besoin d'intervenir chirurgicalement, ce qui bien entendu peut-être à l'origine de traumatisme.
L'idée, il fallait y penser, semble très simple. Ils s'agit, sous anesthésie locale, d'introduire un cathéter très fin dans l'artère fémorale et ceci jusqu'aux artères de l'utérus. À partir de là, une injection de billes microscopiques est effectuée ce qui entraîne l'obturation des vaisseaux de l'utérus, provoquant du même coup l'asphyxie de la tumeur en question c'est à dire du myofibrome.
Le processus s'explique très clairement. En fait les médecins créent une sorte d'infarctus, autrement dit une destruction de certains tissus de l'utérus en privant ceux-ci de sang et consécutivement d'oxygène.

L'hémorragie du même coup est stoppée et l'on voit avec surprise diminuer le volume de la tumeur qui laisse derrière elle une simple cicatrice.

Cette méthode a été expérimentée sur environ 25 000 femmes à travers le monde et le bilan est plutôt positif. En effet, on la constaté que 90 % d'entre elles ne présentent pas de récidive. 11

Forum : discussions concernant "Soigner le mal par le mal"

  • Bonsoir,

    Je me pose une question à laquelle je dois obtenir une réponse si je veux être au moins un peu apaisée. Ma grand mère est morte il y a un mois d'un oedème pulmonaire.
    Vous allez penser que ça peut arriver, quand on est agé, le coeur peut vite dérailler.
    Cependant pour son âge elle...

  • Bonjour,

    je me lance sur ce forum que je viens de découvrir.
    En octobre 2006 suite à une visite du travail qui observe des extrasystoles, mon généraliste m'envoie chez un cardiologue qui conclue après echographie du coeur, electrocardiogramme et teste d'effort de la manière suivante : " Insuffisance...

  • qqun peut m'aider en m'expliquant en quoi consite ce diagnostique?

    stenose mitrale etroite, insuffisance tricuspidienne, insuffisance A0, fibrillation atriale cronique,
    insuffisance cardique classe III,
    hypertension pulmonaire primaire stade 2

    Ou puis-je trouver une clinique ou cela se...

  • Bonjour,

    depuis un an environ, et de façon permanente, j'ai remarqué que lorsque je respire (dans le silence) en position allongée (surtout sur le côté), j'entends à mi-inspiration quelques petits craquements ou crépitements secs (des bronchioles ?).
    Cela ne se manifeste pas lorsque je suis en position...

  • Bonjour,
    Je suis enceinte de 26 semaine. J'ai une cia de 3.1 cm avec shunt, insuffisance tricuspidienne et une dilatation severe de l'oreillette droite. J'ai eu une endocardite, sur la valve mitrale, en mars 2005 (extrction d'entaire) Genta et ampi pour 6 semaines intraveineuse. Suite a quoi...rectocolite...

Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Soigner le mal par le mal"

Commentez l'article "Soigner le mal par le mal"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.