Soigner le mal par le mal

A un certain âge ou si l'on préfère à un âge certain c'est-à-dire environ 40 ans, les femmes commencent à perdre la souplesse des tissus qui composent leur utérus. Les conséquences seront entre autres, l'apparition de fibromes utérins.

Le fibrome utérin appelé également fibromyome utérin, léiomyome utérin ou myome utérin est une tumeur bénigne qui se développe à partir du muscle utérin. Cette pathologie a tendance à apparaître plus fréquemment chez les femmes de 40 à 50 ans ainsi que chez les femmes noires. On distingue différents types de fibrome utérin. Ils peuvent siéger au niveau du col, de l'isthme ou du corps de l'utérus. Ils sont dit sessiles quand leur base (partie avec laquelle il est en contact avec utérus) est large, et pédiculés quand leur base est fine. C'est ainsi que l'on parle de:

fibromes interstitiels, situés dans l'épaisseur du muscle de l'utérus
fibromes qui saillent dans la cavité abdominale
fibromes apparaissant en relief dans la cavité utérine

Les symptômes dus aux fibromes sont :

des ménorragies (règles de plus en plus abondantes)
des métrorragies (saignements entre les règles)
des douleurs utérines
une impression de poids dans le bas-ventre
une augmentation de volume de l'abdomen
dans 10 % des cas, aucun symptôme

À Paris, et plus précisément à l'hôpital Lariboisière, des médecins ont réussi à mettre au point une technique qui permet d'éliminer la tumeur sans avoir besoin d'intervenir chirurgicalement, ce qui bien entendu peut-être à l'origine de traumatisme.
L'idée, il fallait y penser, semble très simple. Ils s'agit, sous anesthésie locale, d'introduire un cathéter très fin dans l'artère fémorale et ceci jusqu'aux artères de l'utérus. À partir de là, une injection de billes microscopiques est effectuée ce qui entraîne l'obturation des vaisseaux de l'utérus, provoquant du même coup l'asphyxie de la tumeur en question c'est à dire du myofibrome.
Le processus s'explique très clairement. En fait les médecins créent une sorte d'infarctus, autrement dit une destruction de certains tissus de l'utérus en privant ceux-ci de sang et consécutivement d'oxygène.

L'hémorragie du même coup est stoppée et l'on voit avec surprise diminuer le volume de la tumeur qui laisse derrière elle une simple cicatrice.

Cette méthode a été expérimentée sur environ 25 000 femmes à travers le monde et le bilan est plutôt positif. En effet, on la constaté que 90 % d'entre elles ne présentent pas de récidive.

Forum : discussions concernant "Soigner le mal par le mal"

  • ... à mon généraliste, je dis que tout mon squelette me fait mal. C'est un peu comme si j'étais une entité qui regarde son corps ... Ce dernier a diagnostiqué une Iritis Bilatérale. Mais pour soigner réellement une Iritis (ou Uvéite) encore faut-il trouver la cause, ...
  • ... elles se sentent différentes des autres et ont beaucoup de mal à demander de l’aide. Cette difficulté est augmentée par le fait que ... son environnement - travail, famille, enfants - à venir se soigner. Sa motivation personnelle à se faire soigner n’est donc pas ...
  • ... ca, car pour tout vous expliqué j'ai depuis mi septembre mal au lombaire, en effet une radio effectué en 2010 montre que j'ai le disque ... affaissé, et de temps en temps la douleur revient. Pour me soigner je prend des anti-inflammatoire et généralement ca passe au bout de ...
  • ... d’anesthésie a ruiné ma vie. (C'avait déjà été pas mal à l'âge de 19 ans question vie rasée) Dès le jour suivant, mon état ... fait penser à une réaction au mercure. Alors avant de me soigner, elle me demande de faire une chélation IV en Belgique (! Injection ...
  • ... essayer de vous en sortir. Cela fait deux mois que j'ai mal au début à la nuque puis à l'épaule et après au bras jusqu'au coude ... fois je me suis mise en arrêt car je voulais vraiment me soigner et guérir. Cela fait 3 jours et je vais déjà mieux et je suis ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Soigner le mal par le mal"

Commentez l'article "Soigner le mal par le mal"