Séreuse ou membrane séreuse

Fine membrane qui tapisse les cavités (thoracique, abdominale) et l’extérieur des viscères contenus par ces cavités. Elle est formée de deux feuillets : le feuillet viscéral (qui adhère à l’organe) et le feuillet pariétal (qui est contre la paroi de la cavité où se loge l’organe). Entre ces deux feuillets, il existe un espace qualifié de virtuel, permettant la mobilité de l’un sur l’autre.

Les séreuses portent un nom différent selon les organes :

  • Plèvre pour les poumons
  • Péricarde pour le coeur
  • Périotoine pour l'appareil digestif

Certaines maladies sont dues à la présence de liquide ou de gaz dans cet espace virtuel, entraînant une inflammation des feuillets.

C’est le cas par exemple :

  • De la péricardite (épanchement de liquide entre les deux feuillets du péricarde)
  • Du pneumothorax (épanchement de gaz entre les deux feuillets de la plèvre)

  • De la péritonite, causée par la perforation d’un organe contenu dans l’abdomen (appendice, intestin, estomac) entraînant un épanchement de liquide entre les deux feuillets du péritoine.

Aucun commentaire pour "Séreuse ou membrane séreuse"

Commentez l'article "Séreuse ou membrane séreuse"