Rhinoplastie

 

Opération chirurgicale destinée à modifier la forme du nez, et dont la finalité n’est pas uniquement esthétique. Parfois envisagée pour convenance esthétique personnelle, la rhinoplastie consiste à modifier la cloison nasale (septoplastie) mais également à corriger le menton (génioplastie). L’association de ces 2 techniques constitue une profiloplastie.

Cette opération (qui doit être décidée avec prudence) nécessite une hospitalisation d’environ 48 heures.

Le chirurgien va tout d’abord étudier avec précision la morphologie nasale, observer les bosselures, les déviations de la cloison, les épaississements de la pointe du nez, l’épaisseur irrégulière de la peau recouvrant le nez, et la forme générale du visage. Il devra prendre en compte tous ces éléments dans la détermination définitive du remodelage de cette partie du visage.

Après la prise de vidéo-synthèses et de photographies permettant de prévoir les résultats (mais également dans un but médico-légal), l’intervention peut enfin débuter.

Elle commence par une anesthésie générale ou locale après laquelle le chirurgien mais en place un ballonnet pour obturer la trachée, évitant ainsi l’invasion des poumons par du sang. Puis, suivant la technique adoptée, il va procéder à la correction d’une bosse, mettre en place un greffon, retravailler la cloison nasale, affiner et refaire la pointe du nez, tailler des cartilages, etc…

La muqueuse nasale n’est ajustée qu’en fin d’intervention, après avoir modifié les structures de soutien du nez.

Quelquefois, la mise en place de petits tubes de silicone permet le maintien du relief nasal, autorisant ainsi une respiration plus facile tout en évitant l’affaissement des narines.

En fin d’intervention, l’évacuation des écoulements sanguins et de l’humeur (œdème) consécutifs à l’intervention se fait par l’intermédiaire de mèches spéciales mises en place par le chirurgien et qui permettent le drainage de ces liquides. Elles ne seront retirées qu’au bout de quatre à cinq jours. Enfin, la pose d’un plâtre ou d’une attelle est nécessaire pendant environ une dizaine de jours.

Le nez reste sensible pendant à peu près un mois et ne retrouve un aspect acceptable qu’après deux à trois mois. La structure définitive de l’appendice nasal n’est obtenue qu’au bout d’une période pouvant aller de 12 à 14 mois.

Ce type d’opération donne habituellement de très bons résultats, pour lesquels il faut compter entre 10 000 F et 30 000 F.

Cependant, la rhinoplastie est délicate à envisager, et les déceptions sont parfois importantes.

Complications

Environ 1 à 2 % des rhinoplasties entraînent des complications.

  • Soit le nez apparaît trop court, si le chirurgien a retiré trop grande quantité d’os, soit survient ce que l’on appelle un bec de Corbin, c’est-à-dire une saillie de la partie basse du nez.

  • Losqu'à l’issue de l’opération le patient se plaint d’une obstruction nasale parfois très gênante, l’empêchant de respirer convenablement, ceci est dû à la survenue de synéchies muqueuses (adhérences de la cloison nasale avec les lamelles osseuses qui constituent le squelette des fosses nasales appelé le cornet).

  • On observe plus rarement une déviation du nez.

Tous ces défauts sont récupérables, mais seulement après la cicatrisation complète permettant au nez de retrouver une fonction et une position normale.

Aucun commentaire pour "Rhinoplastie"

Commentez l'article "Rhinoplastie"