Revascularisation par laser transmyocardique

La revascularisation par le laser transmyocardique (à travers le muscle cardiaque) consiste, après avoir abordé le cœur battant, à lui envoyer des tirs de laser de façon à perforer la paroi des ventricules. Ce procédé permet au sang contenu dans les cavités d’aller dans le muscle cardiaque, autorisant ainsi son oxygénation.

Cette technique s'adresse essentiellement aux angines de poitrines sévères, qui d’autre part ne sont pas accessibles, ou non améliorées par les techniques de pontage ou d’angioplastie.

La technique est la suivante. Après avoir effectué une incision d’environ 5 cm sous le mamelon, on aborde le cœur, qui continue à battre. A chaque, c’est-à-dire au moment où le cœur se remplit de sang, on lui envoie un tir de laser. Un électrocardiogramme et une échographie effectuée à travers l’œsophage (échographie transœsophagienne) permettent la surveillance cardiaque. Chaque tir va entraîner la création d’un passage où, une fois l’opération terminée, le sang va pouvoir s’engouffrer pendant la systole (contraction du cœur, permettant de faire sortir le sang du cœur et de l’envoyer vers les organes). La cicatrisation de l’orifice interne du conduit (en regard de la cavité cardiaque) ne se fait pas, grâce à l’utilisation du laser. Celui-ci permet d’obtenir une pulvérisation sans chaleur de tissu cardiaque, et donc une absence de cicatrisation interne. L’orifice externe quant à lui, cicatrise normalement.

On effectue environ 50 à 60 perforations sur toute la surface du ventricule gauche. Les résultats obtenus sont une augmentation de la performance du myocarde (muscles du cœur) et une diminution des douleurs (angine de poitrine).

 

Aucun commentaire pour "Revascularisation par laser transmyocardique"

Commentez l'article "Revascularisation par laser transmyocardique"