Réserve expiratoire (VRE)

Quantité d’air qu’il est encore possible d’expulser par une expiration forte après une expiration normale.

La VRE est d’environ 0,7 litre chez la femme et 1,3 litre chez l’homme. Le terme anciennement employé était air de réserve.
Le chiffre de VRE est obtenu grâce à la spirométrie utilisée pour les EFR (explorations fonctionnelles respiratoires) très fréquemment pratiquées en pneumologie (malade présentant une atteinte des poumons) et qui permettent de suivre l’évolution d’une maladie pulmonaire ainsi que les effets des médicaments sur cette maladie. Elle est également pratiquée dans le cadre d’un bilan avant une opération (bilan préopératoire) afin d’évaluer les risques de complications survenant après l’opération (postopératoire).
La spirométrie consiste à faire respirer le malade par la bouche alors que le nez est pincé. On demande au patient de respirer de différentes manières : normalement, en inspirant fortement, (remplir les poumons d’air) et en expirant fortement (vider l’air des poumons).

Aucun commentaire pour "Réserve expiratoire (VRE)"

Commentez l'article "Réserve expiratoire (VRE)"