Réfractaire (période ou phase)

Voir également antiarythmique, Vaughan Williams, quinidine

La période réfractaire est la durée qui succède immédiatement à la phase d'activité d'un nerf ou d'un muscle. Pendant cette période on constate qu'une stimulation de ce nerf et de ce muscle ne donne aucune réponse. Autrement dit le nerf ou le muscle sont préalablement complètement inexcitables, on parle alors de phase réfractaire absolue, ensuite ils sont hypoexcitables, il s'agit alors de la phase réfractaire relative.

La quinidine est un médicament permettant de combattre les troubles du rythme cardiaque qui appartiennent à la classe Ia de Vaughan Williams. Cette molécule entraîne un allongement de la période réfractaire. Elle permet de stabiliser la membrane entraînant du même coup une réduction de l'excitabilité des cellules cardiaques et un ralentissement de la conduction de l'influx nerveux à l'intérieur du cœur. À forte dose la quinidine possède un effet inotrope (contractilité des cellules du myocarde composant le muscle cardiaque lui-même) négative et un effet vasodilatateur (augmentation du calibre des vaisseaux) intéressant les artères. Ce mécanisme est à l'origine d'une hypotension (baisse de la tension artérielle).

Les médicaments contenant de la quinidine sont la Cardioquine, le Longacor, le Quinidurule.

Aucun commentaire pour "Réfractaire (période ou phase)"

Commentez l'article "Réfractaire (période ou phase)"