Rectocolite ulcéro hémorragique (régime dans la)

Définition 

Les patients atteints de rectocolite ulcéro-hémorragique, ont un régime qui doit être relativement riche en protéines et dont les besoins sont souvent augmentés.

Généralités 

Il faut également savoir compenser les pertes en eau et en sels minéraux, tout particulièrement en fer et en calcium.

Les pertes en sodium et en potassium sont également quelquefois élevées.

Enfin, des carences en vitamines sont également possibles. À ce propos, certaines préparations polyvitaminées vendues dans le commerce, ne contiennent pas de vitamine B 12, de vitamine K ou d'acide folique. Ces éléments doivent être administrés par ailleurs.

Aliments autorisés :

  • Potage ou consommé de farine (gruau d'avoine, tapioca, semoule).
  • Pâtes.
  • Riz.
  • Maïs.
  • Pomme de terre sous forme de purée ou bouillie.
  • Œufs à la coque, pochés ou brouillés.
  • Viande hachée (toutes les viandes sont à peu près autorisées).
  • Légumes et fruits, plutôt cuits, suivant les individus.
  • Compote de coing.
  • Certains fruits riches en tanins.
  • Carottes sous forme de purée.
  • Caroube sous forme de farine.
  • Jus de fruits allongés d’eau.

Aliments déconseillés :

  • Excitants (thé, café). Bien que le tabac ne soit pas un aliment, il rentre dans cette catégorie de produits déconseillés.
  • Épices : paprika, piment, moutarde, ketch-up, pickles (légumes conservés dans du vinaigre), etc...
  • Eau gazeuse.
  • Fritures.
  • Alcool.
  • Boissons glacées.
  • Pain complet.
  • Pâtisseries contenant des fruits secs (voir ci-après).
  • Crudités.
  • Fruits secs (figues sèches, raisins secs, noisettes, amandes et noix).
  • Fruits pas mûrs.
  • Certains légumes, particulièrement ceux contenant des fibres, même cuits comme les endives, la laitue, le chou, le chou-fleur.
  • Certains féculents : haricots secs, lentilles, pois.
  • Charcuterie.
  • Gibier.
  • Viandes grasses.
  • Jus de fruits purs.

Autres conseils :

  • Le lait entier et écrémé est autorisé. Néanmoins, il existe des personnes présentant des intolérances à cet aliment.
  • Les aliments sucrés ne sont pas interdits dans la limite où il n’existe pas de ballonnements intestinaux qui quelquefois viennent se surajouter à cette affection.
  • Les légumes doivent être tendres, sans fils et plutôt en purée ou à l'étuvée. Il est conseillé de consommer des légumes riches en potassium étant donné l'hypokaliémie possible (baisse du taux de potassium dans le sang) dans cette affection. Dans ce cas, on peut conseiller également la consommation de céleri, de fenouil, d'avocat et de carotte.
  • Il est nécessaire de consommer les fruits bien mûrs, notamment l'abricot, l’orange et la banane qui sont riches en potassium.
  • Le pain doit être le consommé grillé ou rassis

2 commentaires pour "Rectocolite ulcéro hémorragique (régime dans la)"

Portrait de Sofiluna34
J'aime 0

Ce régime c'est n'importe quoi ! Je suis atteinte de la maladie et je la connais bien, le régime alimentaire n'a aucun impact sur la maladie, donc on peut manger ce que l'on veut. En revanche, en cas de crise, il faut réduire les fibres (fruits et légumes) difficiles à digérer, ainsi que les épices et les boisseaux gazeuses. Mais le thé, le lait par exemple peuvent toujours être consommés.

Portrait de Nabil Hassine
J'aime 0

Vous me rassurez Sofiluna , je mange du pain purement à base de blé et d'orge complet que je prépare à la maison , j'adore et je n'imagine pas que je peut l’abandonné lol.

Commentez l'article "Rectocolite ulcéro hémorragique (régime dans la)"