Prolan

Voir également glande sexuelle mâle et femelle, hypophyse, F. S. H, ovaire, oestrogène, progestérone lutéostimulante (hormone), lutéinisante (hormone), testicule, prolactine, androgène, corticosurrénale, gonadolibérine, gonadotrophine chorionique, villosité placentaire, grossesse, marqueur tumoral.

Synonyme : hormone gonadotrope, LH, hormone lutéinisante, ICSH, hormone lutéostimulante , F. S. H .

Terme issu de gonê, génération.

Hormones qui agissent sur les glandes sexuelles en stimulant leur fonction.

Le développement précoce se définit chez l'enfant par l'apparition des caractères sexuels secondaires avant l'âge de huit ans chez la fille et de 10 ans chez le garçon. Il faut distinguer la puberté précoce vraie (activation hormonale) de la pseudo puberté précoce due à tumeur des glandes surrénales (glandes situées au-dessus de chaque rein) ou des gonades (glandes génitales).
La puberté précoce vraie est due à une augmentation de la sécrétion des gonadotrophines. Les gonadotrophines sont des hormones sécrétées par la glande hypophyse (glande chef d'orchestre régulant les autres glandes de l'organisme) sous l'action elle-même d'une hormone, la gonadolibérine fabriquée par l'hypothalamus, zone du cerveau avec lequel l'hypophyse est reliée par l'intermédiaire de la tige pituitaire.
Les gonadotrophines stimulent l'activité et la sécrétion hormonale des gonades. Il existe deux types de gonadotrophines :

  • L'hormone lutéinisante appelée également lutéotropine ou LH

  • L'hormone folliculo stimulante également connue sous le nom de folliculotropine ou FSH. Ces deux variétés d'hormones sont semblables dans les deux sexes.
C'est au moment de la puberté que la sécrétion de gonadotrophine par l'hypophyse s'effectue. Les gonadotrophines interviennent sur les gonades en les stimulant, provoquant ainsi la production d'hormones sexuelles (testostérone chez le garçon, estradiol chez la fille). Ces hormones par un effet de retour agissent sur l'hypophyse et sur l'hypothalamus en freinant la fabrication des gonadotrophines de l'hypophyse et de la gonadolibérine de l'hypothalamus. On parle de rétrocontrôle sur la régulation et sur la production des hormones.
Les gonadotrophines sont indispensables chez la femme pour son activité génitale (fécondation, implantation de la grossesse). Chez l'homme, elles stimulent la production des androgènes (hormones mâles) et celle des spermatozoïdes (spermatogenèse) pendant toute la vie à partir de la puberté.

Aucun commentaire pour "Prolan"

Commentez l'article "Prolan"